Le groupe de manifestants indique qu’il continuera d’occuper l’intersection du centre-ville d’Ottawa, tant et aussi longtemps que la Ville n’écoutera pas leurs demandes. 
Le groupe de manifestants indique qu’il continuera d’occuper l’intersection du centre-ville d’Ottawa, tant et aussi longtemps que la Ville n’écoutera pas leurs demandes. 

Des manifestants perturbent la circulation au centre-ville d’Ottawa

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Une cinquantaine de manifestants se sont accaparé l’intersection des rues Nicholas et Laurier, à Ottawa, depuis jeudi après-midi. Les manifestants étaient toujours sur place vendredi en soirée pour dénoncer les politiques policières dans la capitale fédérale.

Le groupe de manifestants indique qu’il continuera d’occuper l’intersection du centre-ville d’Ottawa, tant et aussi longtemps que la Ville n’écoutera pas leurs demandes. 

Les policiers d’Ottawa ont érigé un périmètre de sécurité près de l’intersection perturbée afin de rediriger la circulation vers des rues voisines et assurer la sécurité des manifestants. Les autorités n’ont pas établi d’échéancier pour le démantèlement du barrage.

Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre de la Journée d’action pour les Anishinabeg et les Noirs. Plusieurs groupes, dont la Coalition de la diaspora noire d’Ottawa et Justice pour Abdirahman sont à l’origine de la manifestation.

Le groupe a partagé sur les réseaux sociaux une liste de 10 demandes envers la Ville. Ces derniers exigent principalement que les conseillers municipaux votent contre une hausse de 13,2 millions $ du budget de la Ville. Ce vote doit avoir lieu au conseil le 3 décembre prochain. Le groupe demande aussi des modifications du système d’interventions aux appels en santé mentale.

Un manifestant blessé

Par ailleurs, une personne a été blessée dans le cadre de la démonstration jeudi en fin de journée après que le conducteur d’une voiture ait percuté un groupe de manifestants. 

La personne s’en tire avec des blessures mineures.

La police d’Ottawa indique qu’une enquête est en cours afin d’identifier le conducteur fautif.