Pauline Marois

Des manifestants attendent Marois de pied ferme

La première ministre Pauline Marois sera accueillie par des manifestants demain lors de son passage à Gatineau pour y effectuer plusieurs annonces.
Le Rassemblement Outaouais pour l'égalité et la liberté de conscience, un groupe récemment formé qui a fait une sortie publique contre la Charte de la laïcité au début février, organise une manifestation dès 14h devant la Maison du citoyen.
Regroupant une quarantaine de personnes et organismes de la région, le regroupement réclame le retrait pur et simple du projet de loi 60. Il soutient que la charte creuserait un fossé entre les Québécois et risque de pousser des professionnels de la santé ainsi que des enseignants à quitter Gatineau pour déménager à Ottawa.
La première ministre Marois, qui en sera à une première visite en sol gatinois depuis son élection il y a 18 mois, doit entre autres participer à un dîner-conférence de la Chambre de commerce de Gatineau, en plus de venir vraisemblablement officialiser la construction du futur centre multifonctionnel lors d'un point de presse prévu à 14h30.  Des annonces en santé sont aussi probables. Le plan de son gouvernement en obstétrique dans le but de rapatrier entre 400 et 500 accouchements sur la rive gatinoise pourrait par exemple être dévoilé.   
Au moins trois ministres sont aussi attendus dans la région, soit le ministre responsable de l'Outaouais, Stéphane Bergeron, le ministre de la Santé et des Services Sociaux, Réjean Hébert, et le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto.