« Je respecte l’appui de 45 % pour le maire, mais il faut lui rappeler que 55 % ont voté contre son programme et ses hausses de taxes », a tenu à rappeler la conseillère Louise Boudrias.

Des indépendants déterminés à faire plier Action Gatineau

À entendre certains élus indépendants, la durée de vie du cadre financier proposé par Action Gatineau pourrait avoir été très courte. Plusieurs sont déterminés à faire fléchir le maire Maxime Pedneaud-Jobin sur ses hausses de taxes et à faire de cet enjeu un élément qui pourrait compromettre leur appui au nouveau programme du conseil

Les engagements électoraux d’Action Gatineau sont basés sur une diversification des revenus de la Ville, mais aussi sur une augmentation de la taxe foncière de 2,9 % en 2018 et de 2,5 % pour les trois années suivantes. M. Pedneaud-Jobin était le candidat à la mairie qui proposait la plus forte hausse de taxes pour le prochain mandat. Cela ne l’a pas empêché de récolter la confiance de 45 % des électeurs gatinois qui se sont rendus aux urnes le 5 novembre dernier. 

« Je pourrais m’opposer au programme du conseil s’il est basé sur une telle hausse de taxe, annonce la conseillère Louise Boudrias. Cet élément est inacceptable pour moi et les citoyens de mon quartier. Je respecte l’appui de 45 % pour le maire, mais il faut lui rappeler que 55 % ont voté contre son programme et ses hausses de taxes. On peut travailler sur un compromis, mais je ne pourrai jamais voter pour une telle hausse de taxes. Le maire devra mettre certains de ses projets sur la glace afin de respecter la capacité de payer des Gatinois. »

La nouvelle venue dans le district d’Aylmer, Audrey Bureau, est aussi d’avis que le maire Pedneaud-Jobin devra « mettre de l’eau dans son vin ». Elle dit comprendre les enjeux liés à l’étalement urbain, mais selon elle, le maire doit accepter de revoir son cadre financier. 

Audrey Bureau

« Une telle hausse de taxe n’est pas acceptable, dit-elle. Le maire a beaucoup de projets qui sont peut-être très louables, mais qui pourraient être mis en plan pour quelques années afin de donner une pause aux contribuables. Le maire a été élu avec son programme, mais moi j’ai été élue avec 77 % des voix dans mon district. Mon mandat est extrêmement clair et je suis très à l’aise avec mon positionnement. »

Les nouveaux conseillers de Bellevue et Touraine, Pierre Lanthier et Nathalie Lemieux sont aussi réfractaires à l’adoption d’un programme qui prévoirait les hausses de taxes proposées par le maire Pedneaud-Jobin. Les deux élus souhaitent toutefois avoir toutes les informations en mains avant de prendre une position ferme sur cette question.

Nathalie Lemieux

« La majorité des indépendants sont en désaccord avec cette hausse, affirme Mme Lemieux. Ça va donner des discussions corsées. Si nous [indépendants] sommes flexibles, ils [Action Gatineau] devront l’être eux aussi. »

Lucy-Faris

La volonté d’investir plusieurs millions de dollars pour doter Aylmer d’une bibliothèque Lucy-Faris plus grande et plus moderne fait l’unanimité, tant chez les indépendants d’Aylmer qu’au sein d’Action Gatineau. Le programme d’Action Gatineau prévoit toutefois le déménagement de la bibliothèque, alors que les élus indépendants sont opposés à cette idée et souhaitent qu’elle demeure à son emplacement actuel, à la Place des pionniers. 

« Sur ce point, je ne lâcherai jamais le morceau, annonce Mme Bureau. Le mandat de mes concitoyens est clair. La bibliothèque doit demeurer au cœur du quartier. Je sais qu’il y a des enjeux techniques qui peuvent compliquer les choses. Je ne défendrai pas l’indéfendable, mais je pars avec l’idée que la priorité est d’investir à cet endroit et non pas de déménager la bibliothèque. 

Engagements communs

Tous les élus indépendants interpellés par Le Droit admettent toutefois que plusieurs éléments de leur programme correspondent aux engagements pris par Action Gatineau. 

Ainsi l’ensemble des élus ne devrait pas avoir de difficulté à s’entendre sur l’essentiel du prochain programme du conseil. Les discussions devraient surtout porter sur les moyens pour atteindre les objectifs, le choix des priorités et les sommes d’argent qui y seront consacrées.

UN PROGRAMME DU CONSEIL À CONSTRUIRE

La grande majorité des engagements faits par les candidats indépendants qui ont été élus aux différents postes de conseillers municipaux, le 5 novembre dernier, trouve, en tout ou en partie, une réponse dans le programme proposé par Action Gatineau. C’est d’ailleurs sur la base de ces propositions communes et partagées que le nouveau conseil municipal tentera de bâtir, au cours des prochaines semaines, le nouveau programme du conseil qui dictera les actions des élus jusqu’en 2021. Le Droit a regroupé les engagements inscrits dans les plateformes des élus indépendants et a tenté de voir comment ils pouvaient s’arrimer avec les propositions faites par Action Gatineau.

Réseau cyclable et sécurité à vélo

Fait l’objet d’engagements chez 91 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•Investissement de 13 millions $ en 4 ans pour la construction de liens cyclables utilitaires

•Une politique d’aménagement de voies cyclables

•Installation de billards pour protéger les pistes cyclables

Atténuation de la vitesse dans les quartiers

Fait l’objet d’engagement chez 82 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•Doubler le budget (4 millions $) pour les mesures d’atténuation de la vitesse

•Politique pour prévoir des aménagements sécuritaires pour les piétons

•Ajout de radar pédagogique

Réfection des rues

Fait l’objet d’engagements chez 82 $ des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•Investir 10 millions $ de plus en 4 ans pour porter à 107 millions $ le budget de réfection de rues

•Investir 500 millions $ en 4 ans dans l’entretien des infrastructures (rues, aqueducs et égouts)

Ajout de parcs, jeux d’eau et aires d’exercice

Fait l’objet d’engagements chez 73 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•Investissements de plusieurs millions $ dans l’aménagement de parcs, jeux d’eau et parcours d’entraînement

•Investissements pour des aires de repos pour personnes âgées dans les parcs

Amélioration de la sécurité dans les corridors scolaires

Fait l’objet d’engagements chez 63 % des élus indépendants

— Action Gatineau ne propose :

•Rien de particulier à ce chapitre, outre la poursuite de ce qui est déjà entamé

Améliorer le transport en commun

Fait l’objet d’engagements chez 63 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•Poursuivre les efforts d’arrimage avec le réseau d’Ottawa

•Ajouter de la fréquence, des voies réservées et améliorer la synchronisation des lignes

•Faire avancer le projet de train léger dans l’ouest et prolonger le Rapibus jusqu’à Lorrain

Amélioration du service de déneigement

Fait l’objet d’engagements de 45 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose : 

•Poursuivre l’amélioration continue des opérations de déneigement

•Revoir à la baisse les délais de déneigement des trottoirs passant de 24 heures à 16 heures

Déploiement du réseau d’arénas communautaires

Fait l’objet d’engagement chez 45 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•La mise en oeuvre du plan de remplacement des arénas avec des partenaires privés

Régler le problème de l’eau brune

Fait l’objet d’engagements chez 45 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•Maintenir le plan d’investissement prévu, à savoir 16,6 millions $ d’ici 2021

Améliorer le réseau des bibliothèques

Fait l’objet d’engagements chez 36 % des élus indépendants

— Action Gatineau propose :

•Relocaliser la bibliothèque Lucy-Faris
(22,5 millions $)

•Agrandissement de la bibliothèque Guy-Sanche (23,5 millions $)

•Investir 10 millions $ dans la revitalisation des bibliothèques de proximité

•Planifier l’implantation d’une nouvelle bibliothèque au centre-ville