L’école Saint-Jean-Bosco a subi des dégâts à la suite d’un bris de plomberie pendant la période de froid extrême, en décembre dernier.

Des dégâts d’eau qui coûtent cher

La Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) a obtenu 705 000 $ de Québec pour éponger la majeure partie des dépenses engendrées par des dégâts d’eau survenus dans quatre de ses écoles lors du dernier congé des Fêtes.

Avec les froids extrêmes et le redoux observés pendant les plus récentes vacances de Noël, la CSPO a vu certaines de ses écoles être touchées par d’importants dégâts d’eau.

Les écoles Saint-Jean-Bosco et Saint-Paul ont chacune vu trois de leurs locaux être touchés. Dans le cas de l’école des Rapides-Deschênes, deux locaux de l’immeuble Notre-Dame ont subi des dommages, dont le gymnase. Du côté de l’école du Vieux-Verger, « plusieurs locaux » ont été victimes de l’eau. Les travaux n’y sont d’ailleurs pas encore terminés.

Alors que « l’état des bâtiments » est l’un des facteurs en cause dans trois de ces sinistres, la CSPO a fait savoir qu’à l’école Saint-Paul du secteur Hull, c’est plutôt « une erreur humaine » qui est à l’origine du sinistre, une fenêtre ayant été laissée ouverte.

La CSPO précise que même lors des périodes de vacances, une surveillance de ses bâtiments est assurée, ce qui permet de déceler des problèmes avant le retour des élèves.

L’aide financière de 705 000 $ récemment accordée à la CSPO par le ministère de l’Éducation est basée sur l’estimation des coûts des travaux devant être réalisés, puisqu’ils ne sont pas encore tous terminés. La commission scolaire doit pour sa part débourser un montant d’environ 15 000 $ à titre de franchise pour chacun des sinistres.

Dans tous les cas, aucun transfert d’élèves n’a été nécessaire en raison des dégâts d’eau, tandis que les travaux sont effectués en dehors des heures de classe, le soir ou la fin de semaine.

Deux autres écoles avaient été touchées par des dégâts d’eau pendant le temps des Fêtes, mais il s’agissait de sinistres mineurs pour lesquels le personnel de la CSPO a été en mesure d’effectuer les travaux nécessaires.