Le président des archives fédérales allemandes, Michael Hollman, a reçu des mains de son homologue canadien Hervé Déry une douzaine de boîtes de documents saisis par les forces alliées lors de la Première Guerre mondiale.

Des centaines de documents rendus aux Allemands

Cent ans après le début de la Première Guerre mondiale, le Canada remet à l'Allemagne 12 boîtes de documents saisies au quartier général des forces allemandes à Lille, dans le nord de la France, en 1917.
Le bibliothécaire en chef et archiviste du Canada par intérim, Hervé Déry, a officiellement remis les documents à son homologue allemand Michael Hollman, hier après-midi, au centre de préservation de Bibliothèque et Archives Canada, à Gatineau. « Ces documents renferment des informations qui ne nous sont pas utiles, car elles ont trait à la vie des soldats allemands et n'ont pas de lien avec le Canada. Or, notre mission est la préservation de documents canadiens. Mais pour l'Allemagne, ils sont importants », a indiqué M. Déry.
Après la guerre, le gouvernement du Canada a demandé au gouvernement britannique de lui remettre des documents allemands qui porteraient sur le Canada ou sur les soldats canadiens.
« Or, les Britanniques ont envoyé des documents épars, sans vérifier s'ils correspondaient à la demande canadienne. Ils ont été conservés par les Forces armées canadiennes, qui les ont remis aux archives nationales en 1962. Ils n'avaient pas été ouverts et lorsqu'on a vu que ce n'était qu'en allemand et qu'ils ne présentaient pas d'intérêt pour nous, on n'a pas poursuivi le dépouillement des boîtes », raconte l'archiviste Marcelle Cinq-Mars, ajoutant que les autorités allemandes, ayant appris l'existence de ces documents au Canada, ont demandé qu'on leur redonne.
Le président des archives fédérales allemandes, Michael Hollman, a expliqué que l'Allemagne a perdu la majeure partie de ses archives relatives à la Première Guerre mondiale durant la Seconde Guerre mondiale. Chaque document datant de cette époque est donc très important. « C'est une contribution importante qui nous permet de reconstituer une partie de nos archives de cette époque. Il y a, dans ces boîtes, des documents, des lettres, des journaux touchant la vie personnelle des soldats. »
« De plus, ces documents constituaient en quelque sorte des trophées de guerre pour le Canada et, aujourd'hui, le geste de nos collègues canadiens a également une portée symbolique. Nous (le Canada et l'Allemagne) sommes maintenant partenaires », a déclaré M. Hollman.