Le rejet du projet de loi privé sur le bilinguisme des juges de la Cour suprême par les Libéraux « est d’autant plus étonnant et décevant », selon les auteurs, que pendant la dernière campagne électorale le premier ministre présentait le Parti libéral du Canada comme celui du bilinguisme.
Le rejet du projet de loi privé sur le bilinguisme des juges de la Cour suprême par les Libéraux « est d’autant plus étonnant et décevant », selon les auteurs, que pendant la dernière campagne électorale le premier ministre présentait le Parti libéral du Canada comme celui du bilinguisme.

Des auteurs se lèvent pour la défense des langues officielles

Paul Gaboury
Paul Gaboury
Collaboration spéciale
« Qui sont les défenseurs des langues officielles au sein du gouvernement fédéral ? »