La Ville d’Ottawa recherche des amuseurs publics pour venir animer les stations de son réseau de la Ligne 1 du train léger.
La Ville d’Ottawa recherche des amuseurs publics pour venir animer les stations de son réseau de la Ligne 1 du train léger.

Des amuseurs publics recherchés pour les stations du train léger

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
La Ville d’Ottawa recherche des amuseurs publics pour venir animer les stations de son réseau de la Ligne 1 du train léger.

Les artistes intéressés pourront déposer leur candidature en ligne sur le site web de la Ville à compter de lundi. Le processus de candidature se déroulera jusqu’au 27 mars.

«Le programme d’amuseurs publics permettra à des musiciens locaux de divertir les usagers du transport en commun, animera les stations de la Ligne 1 de l’O-Train et favorisera un esprit communautaire tout en élargissant la programmation musicale de la Ville», peut-on lire dans une note de service signée par le grand patron d’OC Transpo, John Manconi.

«L’objectif principal était de créer un programme d’amuseurs publics qui définit la sélection, l’approbation, l’inscription, l’établissement des horaires et la gestion continue des amuseurs publics dans les stations de la Ligne 1.»

La nouvelle mouture du programme d’amuseurs publics de la Ville d’Ottawa, qui sera lancée au printemps, a été bonifiée pour inclure des règles servant à mieux encadrer ces artistes. Des emplacements seront d’ailleurs spécialement identifiés pour les performances.

Le programme ajoutera aussi un processus annuel d’auditions «par l’intermédiaire d’un comité de sélection composé de professionnels locaux de l’industrie de la musique».

Le programme cherchera aussi à restreindre le niveau du son en limitant l’utilisation de certains instruments de musique et de dispositifs d’amplification. Autre restriction imposée par le programme, le temps de représentation sera limité afin de favoriser la variété artistique.

Les amuseurs publics devront aussi obligatoirement se procurer un permis «indiquant les conditions dans lesquelles l’amuseur public peut se produire, ainsi que les conséquences en cas de violation de ces conditions».

Les modifications apportées au programme d’amuseurs publics s’inscrivent dans la foulée du dépôt du rapport Modifications au règlement sur le transport en commun pour les opérations multimodales, présenté en février 2018.

L’une des recommandations approuvées par la Commission du transport en commun cherchait à élaborer un programme d’amuseurs publics pour les stations de transport en commun de la Ligne 1 «afin d’assurer la bonne gestion des activités des amuseurs publics».