Le Droit
L'ancien chef du Service de police de la Ville de Gatineau, Mario Harel.
L'ancien chef du Service de police de la Ville de Gatineau, Mario Harel.

Déontologie policière: l'ex-chef Harel voulait prévenir un autre crime

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Mario Harel voulait empêcher qu’un autre crime soit commis après avoir appris qu’un «haut placé» de la Ville de Gatineau devait être arrêté par la Sûreté du Québec (SQ), le 10 février 2016. C’est pourquoi l’ex-chef de la police de Gatineau a averti la directrice générale de la Ville et le maire Maxime Pedneaud-Jobin que l’ex-directeur de Développement économique-CLD Gatineau, Michel Plouffe, allait être interpellé par la SQ à la Maison du citoyen.