Le froid polaire n'a pas empêché quelques adeptes de ski de dévaler les pentes.

Dehors malgré le froid extrême

Le froid extrême des derniers jours n’a pas empêché plusieurs mordus du ski de dévaler les pentes dans la région, notamment au Camp Fortune et au Sommet Edelweiss où les programmes du temps des Fêtes pour les jeunes ont lieu comme prévu.

« On est quand même Canadiens, a laissé tomber François Bernier, directeur des services aux sports au Camp Fortune, à Chelsea. C’est rien de nouveau l’hiver. Ça revient chaque année. »

Puisque le froid est mordant, les classes entrent à l’intérieur régulièrement pour se réchauffer, soit après une, deux ou trois descentes, dépendamment des groupes d’âge, et retournent ensuite sur les pentes, a précisé M. Bernier, qui signale que l’enneigement artificiel va à fond de train au Camp Fortune.

Le responsable au centre de ski concède que le froid polaire a certes retenu certains skieurs à la maison.

Il précise qu’il faut avoir les bons vêtements et des lunettes de ski pour bien s’amuser sur les pentes.

« Les conditions quand il fait froid sont toujours excellentes puisque la neige est très sèche », a en outre souligné M. Bernier, précisant qu’entre 80 et 85 % des élèves qui se sont inscrits pour les programmes de Noël sont au rendez-vous.

Au Sommet Edelweiss à Wakefield, on constate que l’achalandage n’est pas ce qu’on souhaitait en cette période des Fêtes, alors que la saison de ski avait pourtant très bien commencé.

« C’est un peu décevant pour une semaine très importante pour l’industrie, mais les conditions ici sont extraordinaires, a souligné Jean-Sébastien Saia, directeur du Sommet Edelweiss. Les gens qui sont ici sont très surpris et impressionnés. »

« Nous sommes en train d’enneiger des pistes que l’on fait à la fin janvier, habituellement. C’est donc très encourageant pour le reste de l’hiver », a continué M. Saia.

Pour les employés qui travaillent à l’extérieur, ceux-ci, qui sont habitués au froid, s’habillent en conséquence et accélèrent un peu plus les rotations pour se réchauffer plus souvent.

Froid polaire

Il faisait plus froid à Ottawa jeudi matin qu’à Alert, au Nunavut, là où Environnement Canada a sa plus proche station d’observation météo du Pôle Nord.

Le mercure dans la capitale canadienne était à -25 °C à 11 h avec un refroidissement éolien de -36 °C, tandis que le thermomètre affichait -20 °C avec une température ressentie de -25 °C à Alert.

L’avertissement de froid extrême était toujours en vigueur jeudi. L’agence fédérale prévoit pour vendredi un maximum de -20 avec une température ressentie de -31.

Le froid est si intense que le Service de police d’Ottawa a publié un avertissement aux automobilistes en matinée jeudi pour les prévenir que certaines barrières à des passages à niveaux de VIA Rail ne fonctionnaient pas adéquatement, notamment sur la ligne suivant le chemin Boundary.

« Soyez extra vigilants et surveillez le trafic ferroviaire », a indiqué le SPO sur Twitter.

Les premiers intervenants des centres d’hébergement d’urgence au centre-ville d’Ottawa ont continué leurs patrouilles afin d’inciter les itinérants à se réfugier à l’intérieur le jour pour éviter les engelures.

Des membres de l’organisation VETSCanada ont d’ailleurs prêté main-forte à l’équipe de l’Armée du Salut pour trouver des sans-abri et les amener dans des refuges pour qu’ils se réchauffent.

« Nous aidons les itinérants et les anciens combattants en crise, mais nous servons aussi la communauté », a précisé VETSCanada.

Le froid arctique a aussi ralenti la distribution du courrier dans certaines régions, a fait savoir Postes Canada, dont en Ontario.

L’agence fédérale a indiqué que plusieurs clients pourraient ne pas recevoir du courrier, et que la livraison normale reprendra dès que les conditions s’amélioreront. Postes Canada recommande d’ailleurs aux gens de bien dégager la neige et la glace sur leurs trottoirs et escaliers.

Bal de neige

Du côté de Gatineau, le froid des derniers jours s’avère une bonne nouvelle pour Patrimoine canadien et la Ville de Gatineau puisque cela a permis de commencer la construction du Domaine des flocons pour la 40e année du Bal de Neige. 

Étant donné la présence des Mosaïvernales en 2018 au parc Jacques-Cartier, le Domaine des flocons a été relocalisé dans la partie nord du parc, près de la Maison du vélo.

La programmation complète de la 40e édition de Bal de Neige et les nouveautés seront annoncées le 15 janvier prochain.

SOLIDARITÉ VIRTUELLE, AIDE RÉELLE

Les médias sociaux se sont avérés efficaces pour venir en aide aux sans-abri des environs de Gatineau, alors que le mercure descend sous les -25 degrés depuis mercredi.

Plusieurs internautes ont fait preuve de générosité, alors que des dizaines de bénévoles ont mis l’épaule à la roue, pour procurer des vêtements chauds aux nécessiteux.

Sur la page Facebook d’Itinérance Zéro, les responsables ont demandé aux gens de donner mitaines, manteaux, tuques et foulards.

La réponse a été impressionnante, alors que de nombreux membres de la page ont multiplié les dons en argent, et en vêtement neufs ou usagés.

«Nous avons atteint un quota pour tuques et foulards. Merci» lisait-on jeudi après-midi.

Les bénévoles avaient toujours besoin de bottes d’hiver pour homme, de bas, de gants et de manteaux bien isolés.

Des commerces locaux ont donné des produits d’hygiène personnelle et quelques vêtements de leurs inventaires.