Sur la photo on retrouve le président de la TAO, Sylvain Lefebvre, la mairesse de Chelsea, Caryl Green, la chef propriétaire du restaurant Edgar, Marysol Foucault, et la ministre responsable de la région de l’Outaouais, Stéphanie Vallée.

Dégustations et animations au menu

La troisième édition de la Fête gourmande de l’Outaouais aura lieu le dimanche 26 août à la ferme Hendrick de Chelsea.

Les visiteurs auront le plaisir de découvrir les trésors agroalimentaires de l’Outaouais par le biais de confections culinaires par certains des meilleurs producteurs et transformateurs de la région.

En plus des dégustations, de nombreuses activités seront offertes aux visiteurs incluant de l’animation musicale, des aires de jeux gonflables ainsi qu’une mini-ferme.

Cette année, l’évènement offrira une place particulière aux tout-petits qui pourront en apprendre davantage sur la production agricole à travers une panoplie d’activités éducatives.

La ministre responsable de la région de l’Outaouais, Stéphanie Vallée, de même que la mairesse de Chelsea, Caryl Green, et le président de la Table agroalimentaire de l’Outaouais (TAO), Sylvain Lefebvre, étaient présents mardi pour le lancement officiel de l’évènement.

« Si on est ici aujourd’hui, c’est pour inviter les gens, non seulement de l’Outaouais, mais aussi les gens de l’extérieur qui seront de passage dans la région qui voudront venir nous découvrir. C’est un appel à tous qu’on lance aujourd’hui », a lancé Mme Vallée. « On se rend compte que les gens aiment manger local. La Fête gourmande nous permet de mettre en vedette les produits de la région, de la Haute-Gatineau, de la Petite-Nation et du Pontiac ».

Selon M. Lefebvre, cette troisième édition poursuit la même préoccupation de « stimuler le lien entre le consommateur et le producteur ainsi qu’entre la ruralité et l’urbanité » à travers une série d’activités pour toute la famille.

« La croissance de notre achalandage prouve que ces préoccupations sont, non seulement légitimes, mais surtout qu’elles répondent à un besoin réciproque des consommateurs de connaître la provenance des aliments qu’ils consomment », a-t-il renchéri.

La chef propriétaire du restaurant Edgar à Gatineau et animatrice sur les ondes de Zeste tv, Marysol Foucault, est la nouvelle présidente d’honneur. « C’est notre responsabilité de promouvoir ce en quoi on croit et je crois en notre région. Mon objectif est que les gens tombent en amour avec notre région, avec la bouffe et avec les producteurs locaux. »

Retombées économiques
Stéphanie Vallée est consciente que cet évènement revêt une importance particulière pour l’économie de la région.

« On n’en parle pas beaucoup, mais il y a quand même des retombées économiques non négligeables, car la plupart des gens présents sont des employeurs de la région qui font rouler l’économie. Nous sommes dans une période un peu instable sur la scène internationale, ce qui nous sensibilise davantage sur l’importance de soutenir l’économie locale. »

Mme Foucault soutient les dires de la ministre.

« En souhaitant que la Fête gourmande de l’Outaouais donne envie aux gens de visiter et de créer du tourisme dans notre propre région. »