Jacques Blouin

Décès de Jacques Blouin

Acteur important dans le mouvement S.O.S. Montfort, Jacques Blouin est décédé le 8 août dernier, à l’âge de 66 ans.

M. Blouin a occupé différents postes de gestion au quotidien Le Droit, dans les années 1990, que ce soit aux annonces classées, au marketing ou au service à la clientèle. Très impliqué dans la communauté franco-ontarienne, il a notamment été président de l’Association canadienne française de l'Ontario (ACFO) de Prescott-Russell en 1995-1996, en plus de contribuer au démarrage de Centraide Prescott et Russell en 1998.

Après son passage au quotidien de la rue Clarence, il a été directeur général de la Fondation de l’hôpital Montfort de 1997 à 2004.


«  On était environ 10 000 personnes pour Montfort et c’est lui qui était en charge de rassembler tout ce monde-là.  »
L’ancienne mairesse de Vanier et présidente du mouvement S.O.S. Montfort, Gisèle Lalonde

L’ancienne mairesse de Vanier et présidente du mouvement S.O.S. Montfort, Gisèle Lalonde, dit d’ailleurs garder un très bon souvenir de Jacques Blouin.

« Jacques était très bon pour rassembler les gens, lance-t-elle en faisant référence au combat contre le gouvernement Harris pour la sauvegarde de l’hôpital Montfort. On était environ 10 000 personnes pour Montfort et c’est lui qui était en charge de rassembler tout ce monde-là. Il faisait un travail extraordinaire. »

Selon Mme Lalonde, Jacques Blouin était un homme « très dévoué » aux causes qu’il défendait. « Jacques n’a jamais épargné son temps », dit-elle.

M. Blouin a par ailleurs siégé pendant près de 10 ans au Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien (CSDCEO), dont trois ans en tant que président, de 2000 à 2003.

Embauché en septembre 2004 pour succéder à Sylvain Charlebois à titre de directeur général de Francoscénie, il a occupé ces fonctions jusqu’en août 2005, en plus d’avoir participé à la fondation de l’organisation. L’organisme de l’Est ontarien est notamment reconnu pour avoir fait la promotion du spectacle à grand déploiement L’Écho d’un peuple.

Les funérailles se tiendront le 16 août prochain, à 11 h, à l’église Ste-Euphémie de Casselman.