La chapelle Papineau, à Montebello
La chapelle Papineau, à Montebello

Début des travaux de restauration de la chapelle Papineau

Julien Coderre
Julien Coderre
Le Droit
« Enfin » diront certains, les travaux de restauration de l’extérieur de la chapelle Papineau, à Montebello, ont débuté plus tôt cette semaine.

Selon la Fiducie nationale du Canada, qui est responsable du bâtiment depuis 1974, les travaux prendront fin en octobre prochain. 

Essentiellement, on procédera au remplacement du toit en cuivre de la chapelle, à la restauration de ses portes et de ses fenêtres, ainsi qu’à certains travaux de maçonnerie « mineurs ». 

Le coût approximatif de l’ensemble des travaux devrait s’élever à 600 000 $. 

« Ce projet a été rendu possible grâce à l’appui financier du ministère de la Culture et des Communications du Québec — par le biais du Conseil du patrimoine religieux du Québec — et du Programme national de partage des frais pour les lieux patrimoniaux de Parcs Canada », indique la Fiducie nationale du Canada dans un communiqué. 

La Fiducie commencera d’ailleurs « bientôt » à recueillir du financement afin de rénover l’intérieur de la chapelle et ses objets d’art. 

La chapelle Papineau avant le début des travaux de restauration.

Construite par Louis-Joseph Papineau et son fils Louis-Joseph-Amédée entre 1853 et 1858, la chapelle abrite notamment les dépouilles de l’ancien politicien, ainsi que de 14 de ses descendants. 

«Deux choses étaient très importantes pour Louis-Joseph Papineau à part la politique. L'art et la famille», souligne la Société historique Louis-Joseph Papineau.

En 1974, les membres de la famille Papineau ont offert la chapelle à la Fiducie nationale du Canada et un an plus tard, en 1975, la construction a été désignée comme étant un « bien patrimonial classé » du Québec et faisait désormais partie du lieu historique national du Manoir-Papineau. 

« Il s’agit d’une des deux seules propriétés que possède la Fiducie nationale du Canada au nom de la Couronne», souligne l'organisme. 

L’autre, c'est le musée de Myrtleville, à Brantford. 

«Elles ont toutes les deux été obtenues lorsque la nouvellement formée Fiducie nationale du Canada suivait l’exemple d’autres fiducies nationales, dont plusieurs possèdent actuellement un bon nombre de ces sites ouverts au public, précise-t-on. Peu de temps après, la Fiducie a mis en œuvre d’autres programmes et méthodes pour mettre en valeur, encourager et soutenir la conservation de monuments historiques partout au pays. » 

La chapelle Papineau devrait rouvrir ses portes au public à l’été 2021.