Cette initiative s’inscrit d’ailleurs dans le cadre de la révision de l’offre alimentaire en CHSLD amorcée il y a un an avec le lancement d’un projet pilote dans la région de Québec visant à offrir à tous les résidants des repas chauds, nutritifs et appétissants.

De nouvelles recettes dans les CHSLD

L’institut qui forme les plus grands chefs du Québec rejoindra bientôt une toute nouvelle clientèle: les résidants des CHSLD.

Ce nouveau partenariat entre le ministère de la Santé et l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) est toutefois loin de convaincre certains acteurs du milieu qui affirment que cette expertise existe au sein même du réseau de la santé.

Dans une alliance qui peut sembler à première vue surprenante, l’ITHQ s’est vu confier le mandat de réaliser 40 recettes destinées à répondre aux goûts et aux habitudes culinaires des résidants des Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) issus des communautés culturelles.

«Pourquoi ne pas troquer le pâté chinois pour la moussaka?», a lancé la directrice générale de l’ITHQ, Liza Frulla, en point de presse, visiblement enthousiasmée par le projet.

C’est d’ailleurs Mme Frulla elle-même qui a contacté le ministère de la Santé pour proposer un partenariat avec l’ITHQ. «C’est un très grand honneur pour nous», assure-t-elle.

Également présent à l’annonce, qui s’est déroulée lundi après-midi dans les locaux de l’ITHQ à Montréal, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a fait valoir que le gouvernement «est en train de mettre en place, à la grandeur du Québec, un menu adapté au goût de la population».

Cette initiative s’inscrit d’ailleurs dans le cadre de la révision de l’offre alimentaire en CHSLD amorcée il y a un an avec le lancement d’un projet pilote dans la région de Québec visant à offrir à tous les résidants des repas chauds, nutritifs et appétissants.

L’équipe de chercheurs de l’ITHQ bénéficiera d’une enveloppe de 100 000 $ pour développer 40 recettes d’inspiration méditerranéenne, asiatique et caribéenne.

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, dont environ 50 % de la population desservie est issue des minorités culturelles, pilotera le projet.

Pour connaître les préférences des clients des CHSLD, l’équipe de l’ITHQ ira directement rencontrer les résidants et des membres de leurs familles, explique le ministre Barrette.

Ce nouveau menu ethnoculturel sera développé d’ici la fin du mois de mars. La quarantaine de plats principaux s’ajoutera aux 72 nouvelles recettes élaborées dans le cadre du projet pilote mis en place dans la région de Québec.

D’ici la fin de l’année 2018, l’ensemble de ces nouveaux menus devraient être offerts dans toutes les régions du Québec.

La présidente de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec s’étonne toutefois que le ministère de la Santé fasse appel à un institut externe pour développer de nouvelles recettes. «C’est la première fois qu’on parle de débloquer de l’argent (pour l’offre alimentaire), mais là il le débloque à l’extérieur du réseau de la santé alors qu’on a des gens qualifiés à l’interne dans le réseau pour faire ce genre d’exercice-là», explique Paule Bernier.