Yvon Lacasse

De nouvelles accusations déposées contre l'homme parti en cavale avec son fils

Le sort de l'homme de 42 ans parti en cavale avec son fils de six ans en septembre vient de prendre une autre tournure: il a été accusé du meurtre au deuxième degré d'Yvon Lacasse en plus de voir l'accusation pour la mort de son ex-conjointe s'aggraver, pour devenir un chef de meurtre au premier degré.

Les nouvelles accusations ont été déposées lundi au palais de justice de Saint-Jérôme.

Le meurtre au premier degré est l'accusation la plus grave dans le Code criminel canadien. Elle entraîne automatiquement une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Le père avait été auparavant accusé du meurtre au deuxième degré de son ex-conjointe, retrouvée sans vie dans sa résidence de Saint-Eustache le 14 septembre dernier. Il était ensuite parti avec leur fils, ce qui avait déclenché une alerte Amber, tenant le Québec en haleine pendant près de 24 heures.

«Il y a eu des nouveaux éléments qui ont été portés à notre connaissance qui font en sorte qu'on est en mesure aujourd'hui de porter ce chef d'accusation-là. Notamment parce que la théorie de la Couronne concernant ce chef-là, les accusations ont été commises dans un contexte de harcèlement criminel», a expliqué Me Steve Baribeau, procureur de la Couronne.

Afin de protéger l'identité de l'enfant, La Presse canadienne omet tout détail permettant de l'identifier, notamment le nom du père et celui de la mère.

Yvon Lacasse est cet homme de 71 ans porté disparu après que son véhicule eut été retrouvé vide. Selon la police, la voiture de M. Lacasse aurait été volée dans une halte routière de Lachute, un endroit où l'accusé s'est arrêté pendant sa fuite. Après une immense battue, son corps avait finalement été retrouvé six jours plus tard.

On ne connaît toujours pas les circonstances entourant la mort d'Yvon Lacasse.

L'accusé avait été arrêté le 15 septembre après-midi près d'un village de l'Est ontarien après une chasse à l'homme qui avait couvert un énorme territoire: Saint-Eustache et Lachute dans les Laurentides, Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, Maniwaki en Outaouais et finalement en Ontario, où il avait été arrêté par des agents de la Police provinciale de l'Ontario dans la région de Renfrew.

L'accusé doit retourner en cour mardi.