L’Institut de recherche sur le cerveau a prévu des conférences sur les accidents vasculaires cérébraux, sur la régénération de la moelle épinière, les commotions cérébrales, la maladie de Parkinson, mais aussi sur les avancées de la recherche pour guérir la sclérose en plaques.

De bonnes nouvelles pour la sclérose en plaques

L’Alzheimer ne sera pas l’unique sujet de discussion à l’Université d’Ottawa la semaine prochaine, loin de là.

L’Institut de recherche sur le cerveau a prévu des conférences sur les accidents vasculaires cérébraux, sur la régénération de la moelle épinière, les commotions cérébrales, la maladie de Parkinson, mais aussi sur les avancées de la recherche pour guérir la sclérose en plaques.

Certes, les « fausses » bonnes nouvelles — comme la fameuse méthode Zamboni — se sont multipliées au cours des dernières années en ce qui concerne la sclérose en plaques. Mais le Dr Mark Freedman se veut rassurant, il y aura de véritables progrès à partager avec le public lors de son allocution, lundi soir.

Des recherches sur la transplantation d’un type de cellules souches permettent maintenant de freiner le développement de cette maladie dégénérative. D’autres tests similaires pourraient bientôt mener à un traitement afin de réparer les dommages causés par la sclérose en plaques chez une personne atteinte depuis plusieurs années déjà.

« Nous sommes près de pouvoir guérir la maladie. [...] Nous faisons de notre mieux afin de trouver la solution et nous ne nous assoirons pas sur nos lauriers tant que ce ne sera pas fait », assure le Dr Freedman.

Durant la conférence de lundi soir, il sera également question du rôle de l’activité physique afin de prévenir la sclérose en plaques, ajoute au passage le Dr Mark Freedman.

Pour obtenir plus d’information sur les différentes activités de la Semaine de sensibilisation à la santé cérébrale, vous pouvez visiter cette adresse : http://semainedesantecerebrale.ca/.