Une vue aérienne de la municipalité de Saint-André-Avellin.

Saint-André-Avellin retrouve son pont

Même si le village de Saint-André-Avellin n’est plus scindé en deux, la municipalité demande aux citoyens de demeurer aux aguets alors qu’entre 20 et 40 millimètres de pluie devraient s’abattre sur la région jeudi et vendredi.

Le pont de la rue Principale, qui permet de relier les deux rives de Saint-André-Avellin, a été rouvert mardi soir, vers 20 h, après que le ministère des Transports du Québec ait confirmé, après inspection, que l’infrastructure était sécuritaire. L’inspection a pu être réalisée en raison du niveau de la rivière Petite-Nation qui a chuté de plusieurs dizaines de centimètres ces derniers jours.

Depuis le 25 avril, le pont surplombant l’affluent était complètement fermé à la circulation et aux piétons en raison de l’eau de la rivière qui touchait à sa structure. Un long détour d’une trentaine de kilomètres avait été mis en place afin d’accommoder les automobilistes qui souhaitaient traverser la localité de Saint-André-Avellin.

« Au bonheur de tous, le pont est maintenant rouvert. Plusieurs commerces ont ressenti les impacts de cette fermeture et ont subi une baisse dans leur chiffre d’affaires. Les écoles ont dû réorganiser leurs circuits d’autobus. Pour l’avoir vécu, on peut maintenant dire à quel point nous sommes dépendants de ce pont », a lancé avec soulagement le maire de Saint-André-Avellin, Jean-René Carrière, mercredi après-midi, lorsque joint par Le Droit.

Au total, la crue printanière de la rivière Petite-Nation a fait 209 sinistrés sur le territoire avellinois. En plus des 112 résidents du Château Saint-André, certains citoyens ont commencé à réintégrer leur domicile au cours des dernières journées. Des patrouilles sillonnaient les secteurs les plus touchés, mercredi, dans le but d’offrir de l’aide aux sinistrés.

« Au moment où on se parle, nous avons des préventionnistes provenant de Longueuil et de Terrebonne qui sont sur le terrain, en compagnie de la Sûreté du Québec. Ils visitent les maisons qui ont été inondées pour vérifier la sécurité des lieux », a indiqué M. Carrière.

Si la bonne nouvelle entourant la réouverture du pont de la rue Principale est signe que la municipalité pourrait bientôt retrouver son allure normale, le maire Carrière a cependant mis en garde ceux qui oseraient crier victoire trop rapidement. Le lac Simon a dégelé dans les derniers jours et l’impact de la fonte des glaces des lacs du nord sur le niveau de la rivière devrait déjà être chose du passé. Les précipitations prévues à court terme pourraient cependant provoquer de mauvaises surprises. Saint-André-Avellin demande aux citoyens concernés de maintenir leurs digues en place, par mesure préventive.

« Nous avons tous hâte de voir ça disparaître pour reprendre un rythme de vie normal sauf que le niveau d’eau est encore malheureusement haut. Étant donné qu’on ne connaît jamais la quantité de pluie qui va nous tomber dessus, on suggère fortement aux gens d’attendre avant d’enlever leurs digues. On annonce de la pluie jeudi, vendredi et peut-être aussi lundi, donc il vaut mieux être prudent et sage et attendre que tout ça passe », a mis en garde le maire Carrière.