Rupture d'un «Aqua Dam»: la barrière ne sera pas remplacée

L’«Aqua Dam» brisée mercredi après qu’un camion ait circulé trop près de celle-ci sur l’autoroute 50 en direction ouest ne sera pas remplacée.

Selon la porte-parole du ministère des Transports du Québec (MTQ) en Outaouais, Rosalie Faubert, l’ajout de nouvelles mesures de protection depuis l’installation des «Aqua Dam» — au début de la crue printanière — ont rendu ces barrières presque superflues.

«Le muret de métal et les digues de sacs de sable aux extrémités du muret sont des mesures suffisantes pour retenir l’eau», explique Mme Faubert.

Pour l’heure de pointe matinale de jeudi, les trois voies de l’autoroute 50 étaient ouvertes en direction ouest. L’une d’entre elles a été fermée un peu plus tard en matinée pour terminer le retrait de l’«Aqua Dam» perforée la veille.

Bien que la hausse prévue du niveau des rivières ne devrait pas causer d’entraves à la circulation sur l’autoroute 50, la pluie pourrait toutefois forcer le MTQ à pomper l’eau dans les prochains jours, ce qui pourrait entraîner la fermeture d’une voie, selon Rosalie Faubert. La porte-parole du MTQ invite les automobilistes de l’Outaouais à consulter l’outil en ligne Québec 511 avant leurs déplacements pour connaître les obstacles à la circulation sur le réseau routier.