Comparaison entre les images satellites des bretelles de la rue Saint-Louis de l’autoroute 50 sur l’application Plans (à gauche) et Google Maps (à droite).

Quand la crue reste figée sur une carte

De nombreuses rues de Gatineau sont encore ensevelies sous l’eau, si l’on se fie à la vue satellite proposée par l’application Plans du géant Apple.

La vue satellite des berges des rivières Gatineau et des Outaouais dans l’application Plan ne laisse aucun doute : les images ont été captées en pleine crise des inondations. L’outil de cartographie propose même des itinéraires empruntant des rues où le bitume est entièrement recouvert d’eau.

La vue Satellite du boulevard Hurtubise sur l’application Plans d’Apple.

Un lecteur a signalé au Droit cette situation cocasse, qui peut replonger certains utilisateurs ayant été sinistrés dans de douloureux souvenirs.

Comparaison entre les images satellites montrant l’île Petrie de Plans d’Apple (à gauche) et de Google Maps (à droite).

La vue satellite du quartier Pointe-Gatineau proposée dans Plans est l’une des plus saisissantes. À l’est de la bretelle de sortie de la rue Saint-Louis de l’autoroute 50, on aperçoit de nombreuses résidences entourées de l’eau de la rivière Gatineau. Les rues y sont transformées en voies navigables.

Le même constat est fait ailleurs dans la ville. C’est entre autres le cas du boulevard Hurtubise et du chemin du Fer-à-Cheval, deux artères ayant été envahies par la crue de la rivière des Outaouais aux printemps 2017 et 2019. Idem pour l’île Petrie, située du côté ontarien de la rivière des Outaouais.

Comparaison entre les images satellites du quartier Pointe-Gatineau sur l’application Plans (à gauche) et Google Maps (à droite).

Ces images satellites prises en pleine catastrophe naturelle n’empêchent toutefois pas l’application Plans de fonctionner pour les utilisateurs à la recherche d’itinéraires. En utilisant le mode de vue « plan » plutôt que « satellite », les itinéraires ne semblent donc aucunement emprunter des rues victimes des crues de 2017 et 2019.

Les informations contenues dans la rubrique « À propos de Plans » indiquent que la version 2.0 utilise des données de cartographie de 2017.

Vue satellite d’un itinéraire proposé dans l’application Plans d’Apple vers la rue Saint-François-Xavier de Gatineau.

Les images satellites contenues dans l’application Plans d’Apple contrastent avec celles de Google Maps, dont les données cartographiques n’ont de toute évidence pas été prises lors des plus récentes crues ayant frappé la région.