L'eau atteint certains bâtiments sur le chemin Bord de l'eau à Pontiac.

Pontiac maintient l'état d'urgence [VIDÉO]

La Municipalité de Pontiac maintient l’état d’urgence alors que l’eau de la rivière des Outaouais dans la région continue de monter et que quelque 300 résidences et de nombreux chemins sont susceptibles d’être inondés.

«Les conditions météo favorables ont permis aux citoyens, à la Municipalité et à nos partenaires d’avoir un peu plus de temps de se préparer et de protéger leurs maisons, leurs chemins et les infrastructures», a indiqué lundi matin la mairesse de Pontiac, Joanne Labadie, tout en précisant que l’on s’attend à ce que le niveau maximum prévu de la rivière pourrait être atteint le ou vers le 27 avril.

Des domiciles sont déjà inondés, mais les autorités municipales ne pouvaient préciser combien, lundi. Comme à Gatineau et à Ottawa, les autorités pontissoises restent sur leurs gardes puisque de la pluie est anticipée mercredi et que la neige continue de fondre au nord. 

«La sécurité est notre première priorité. La Municipalité de Pontiac encourage fortement les résidents touchés à suivre les consignes des autorités locales et des premiers répondants. Nous continuons de demander aux résidents d’être vigilants sur les routes et les cours d’eau et d’aviser les autorités de toute altération à nos routes et à nos infrastructures», a souligné la mairesse Labadie.

La mairesse de Pontiac, Joanne Labadie, a donné une conférence de presse lundi matin entourée d'Yves Charette (à gauche), directeur de la Sécurité publique de la MRC des Collines, et du pompier Richard Groulx (à droite).

«Les routes sont fragilisées. À tout moment, certains incidents peuvent survenir. C’est arrivé dans différentes municipalités, dont dans le Pontiac. Il faut donc bien respecter la signalisation. S’il n’y a pas de signalisation, il faut être très attentif dans les zones plus à risque», a ajouté de son côté le directeur de la police de la MRC des Collines-de-l’Outaouais, Yves Charette.

Le directeur du Service des incendies de Pontiac, Richard Groulx, a indiqué que la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais projette que le niveau d’eau pourrait atteindre 6,2 mètres aux alentours du 27 avril.

«Nous sommes présentement dans la zone d’inondation 0-20 ans et nous devrions rester dans cette zone si les conditions restent semblables. Il faut cependant garder en tête qu’il est possible qu’il y ait une deuxième crue printanière, comme ce qu’on a connu en 2017», a-t-il prévenu.

Les militaires des Forces armées canadiennes sont à Pontiac où ils vérifient notamment la stabilité des ponts, des ponceaux et des calvettes. 

«Nous surveillons aussi l’érosion sur le bord des routes. Ça aussi ça peut être problématique», a précisé un militaire après l’inspection d’une calvette lundi matin à Pontiac. 

Rappelons qu’une femme de 72 ans a péri dans la nuit de vendredi à samedi lors que la voiture qu’elle conduisait est tombée dans un immense trou causé par un ponceau qui a été emporté par la puissance de l’eau.

Dimanche, les militaires se sont notamment attardés à la station de pompage de l’eau à Quyon pour s’assurer de sa sécurité. 

La Municipalité de Pontiac a distribué plus de 70 000 sacs de sable entre vendredi dernier et dimanche matin. La mairesse a indiqué que les organismes d’aide humanitaire et sociaux sont prêts à intervenir au besoin. Aucun appel pour l’évacuation n’a encore été lancé à Pontiac.