Le député d'Hull-Aylmer, Greg Fergus, entouré de ses collèges Stéphane Lauzon (Argenteuil-La Petite-Nation), Will Amos (Pontiac) et Catherine McKenna (Ottawa-Centre et ministre de l'Environnement)

Ottawa investit près de 90 millions$ pour «prévenir des catastrophes»

Certaines stations hydrométriques de la rivière des Outaouais seront remplacées au cours des prochaines années grâce à un investissement fédéral de près de 90 millions $ pour «améliorer la surveillance des eaux» au pays.

Le député fédéral de Hull-Aylmer, Greg Fergus, a annoncé jeudi qu’Ottawa injectera 89,7 millions $, au cours des cinq prochaines années, «pour moderniser les services hydrologiques» dans cinq des plus importants bassins hydrographiques du Canada.

L’objectif est de mieux «prévenir des catastrophes» et d’aider les citoyens à «mieux se préparer», a souligné M. Fergus.

«Cette somme aidera les Canadiens à obtenir des renseignements en temps opportun et plus précis sur les niveaux et les débits d’eau dans nos rivières et nos lacs, a-t-il précisé. […] Avec cet investissement, nous allons moderniser le réseau pancanadien des stations hydrométriques et améliorer la capacité des services hydrologiques nationaux pour prévoir les niveaux d’eaux dans les bassins hydrographiques principaux.»

Son collègue député de Pontiac, William Amos, a précisé que le remplacement de stations hydrométriques par des équipements offrant une «technologie à la fine pointe» pourra par exemple servir «dans le contexte où il faut évacuer le Foyer Père-Guinard à Maniwaki». Ce centre d’hébergement et de soins de longue durée a été évacué deux fois depuis 2017 en raison des crues printanières.

Greg Fergus ignorait, jeudi, combien de stations seront modernisées sur la rivière des Outaouais, mais il assure que certaines bénéficieront des investissements annoncés. Les stations les plus vétustes devraient être remplacées en premier, a précisé le député de Hull-Aylmer.