Maniwaki est épargné par les inondations

Maniwaki est épargné par les crues printanières, pour l’instant.

La mairesse Francine Fortin indiquait, vendredi matin, que la plus grande ville de la Vallée-de-la-Gatineau n’était pas plongée dans la même situation que les villes plus au sud, sur les berges de l’Outaouais.

Contrairement à la rivière des Outaouais, la Gatineau, au nord, se montrait moins menaçante, en ce début de congé pascal.

«On est déjà prêts (à une éventuelle crue), a commenté la mairesse Fortin. Nous n’attendons rien avant jeudi ou vendredi prochain. Pour l’instant, on ne s’attend pas à des crues comme en 2017.»

La pluie des dernières heures, a fait gonfler la Gatineau dans des proportions relativement normales.