L’interdiction de naviguer sur la rivière des Outaouais, qui avait été décrétée le 27 avril en raison des inondations, a été levée jeudi pour la majeure partie du cours d’eau.

L’interdit de navigation levé pour la majeure partie de la rivière des Outaouais

L’interdiction de naviguer sur la rivière des Outaouais, qui avait été décrétée le 27 avril en raison des inondations, a été levée jeudi pour la majeure partie du cours d’eau.

Après consultation avec les autorités locales et les forces de l’ordre, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a annoncé qu’il n’y avait plus de restrictions en vigueur dans la région de la capitale nationale, les conditons de sécurité de navigation s’étant passablement améliorées depuis quelques jours.

La navigation demeure interdite jusqu’à nouvel ordre sur une seule portion de la rivière des Outaouais, soit celle allant de la pointe ouest de l’île Dubé, dans le Parc national de Plaisance, jusqu’au phare de Grenville, plus à l’est. 

«Cette restriction à la navigation sur la rivière des Outaouais s’applique aux environs de certaines collectivités, comme Wendover, Plaisance, Papineauville, L’Orignal et Calumet», précise le ministère dans un communiqué. 

Transports Canada rappelle que les personnes qui ne peuvent accéder à leur propriété que par l’utilisation d’une embarcation sont exemptées des dispositions de l’arrêté d’urgence et des autres restrictions pour se rendre à leur propriété et en revenir. 

Tout citoyen qui doit emprunter une voie navigable pour se rendre à sa propriété doit naviguer le plus lentement possible, dit-on. 

«Nous sommes conscients que les répercussions causées par les restrictions à la navigation et les limitations de vitesse créent des défis, et nous sommes prêts à lever complètement les restrictions dès qu’il sera sécuritaire pour tous de le faire», conclut le ministre Garneau.