Jim Watson, maire d'Ottawa

La situation moins difficile à Ottawa

Au fur et à mesure que le niveau d’eau de la rivière des Outaouais continue de monter, le maire de la Ville d’Ottawa assure que la situation est sous contrôle et que les équipes sont en place pour assurer la sécurité des gens. L’aide de l’armée n’est pas requise pour l’instant, à l’instar de la rive québécoise où la situation est plus alarmante, selon le maire Jim Watson.

Ce dernier confie avoir consulté les conseillers des quartiers sous surveillances et ceux-ci ont affirmé que l’aide des Forces armées canadienne n’était pas nécessaire «pour le moment».

«On a beaucoup de ressources de la Ville et plus de 500 bénévoles en plus des groupes communautaires. Pour le moment ce n’est pas nécessaire parce que la situation est plus difficile à Gatineau et de l’autre côté de la rivière, explique le maire Watson. Si le besoin se fait sentir je vais contacter les personnes responsables pour obtenir l’appui de l’armée.»

M. Watson reconnaît que la situation change d’heure en heure et que le pire reste à craindre.

Dans une mise à jour offerte aux élus, en marge du conseil municipal mercredi, le directeur général des Services de protection et d’urgence Anthony Di Monte explique que les opérations sont ajustées selon les besoins.

«Nous avons eu beaucoup de bénévoles qui se sont présentés avec plus de 1200 inscriptions pour la distribution de plus de 150 000 sacs de sable, rappelle M. Di Monte. Les stocks de sacs de sable sont non seulement suffisants, la Ville avait 280 000 sacs de réserve au départ et en a déployé 150 000. On a commandé 100 000 sacs supplémentaires.»

Le centre des opérations d’urgence de la Ville fonctionne au niveau «accru» depuis le 18 avril dernier. Du soutien est offert aux résidents qui ont besoin d’aide pour construire des murets de sacs de sable grâce à un partenariat avec Team Rubicon Canada et Sauvetage Bénévole Outaouais. Les sinistrés sont invités à s’inscrire sur le site de la Ville ou en composant le 211.

Les heures de bénévolat du côté de Constance Bay ont été prolongées. Les travailleurs peuvent se rendre au Centre communautaire de Constance et Buckham’s Bay (262, promenade Len-Purcell) entre 9h et 19h jusqu’à vendredi.

Du côté de Cumberland et Greenview l’horaire demeure inchangé. Les travailleurs sont priés de se rendre au Musée-village de Cumberland (2940, chemin Old Montreal) et au Centre Ron-Kolbus (102, promenade Greenview) entre 15h et 19h.

Les travailleurs doivent se préparer en conséquence et porter des vêtements appropriés. La priorité demeure le remplissage des sacs de sable.

La municipalité a créé la page Facebook Crue printanière 2019 afin de communiquer avec les citoyens et de partager de l’information.