La situation est critique à Clarence-Rockland, notamment sur la rue Voisine.

Inondations: Clarence-Rockland est «très près» de déclarer l’état d’urgence

Avec seulement deux résidences privées d’électricité, il n’est pas encore nécessaire de déclarer l’état d’urgence, a affirmé le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins.

Au cours de la journée de mercredi, le maire Desjardins avait affirmé qu’il était « très près » de déclarer l’état d’urgence. Toutefois, celui-ci a indiqué qu’il faudra qu’il y ait plus de résidences sans électricité pour faire une telle déclaration. « Une fois que tu coupes l’électricité, tu n’as plus de chauffage, plus de pompe qui fonctionne, et tu n’as plus rien pour faire à manger chaud. Donc à ce moment-là on déclare l’état d’urgence pour offrir un endroit où les gens peuvent aller, à l’aréna Clarence-Creek, avec une cuisine, un ascenseur et un générateur. »

L’alimentation en gaz a été coupée chez presque tous les résidents de la rue Voisine, et deux résidences près du traversier qui relie Clarence à Thurso se sont vues leur électricité coupée. 

M. Desjardins affirme qu’il continue à observer les niveaux d’eau tous les jours, et que « dès le moment qu’il y a du danger pour les résidents », il déclarera l’état d’urgence, donnant ainsi la permission à la directrice générale de la municipalité de faire des dépenses reliées aux inondations sans avoir à demander l’autorisation au conseil municipal. 

Durant une réunion spéciale du conseil municipal, mercredi soir, les élus ont décidé d’augmenter le budget pour les inondations à 100 000 $ en utilisant les réserves du surplus budgétaire de 2018. 

Champlain

À Champlain, la municipalité la plus à l’Est des Comtés unis de Prescott-Russell, l’eau de la rivière des Outaouais a aussi atteint certaines résidences. 

Le maire, Normand Riopel, a tenu à mettre quelque chose au clair : « Les gens qui viennent à la municipalité pour protéger leurs murs de rétention sur leur bord de l’eau avec des sacs de sable seront les derniers servis. Protéger les maisons et assurer la sécurité des gens, c’est la priorité. Sauver un mur de rétention, ce n’est pas une priorité. »

Champlain a en sa possession 3000 sacs de sable prêts à être distribués, et 1500 ont été installés chez les résidents de la municipalité par les pompiers volontaires au cours du week-end dernier.