La conseillère Audrey Bureau a demandé l’aide des bénévoles pour remplir des sacs de sable.

Inondations: besoin de bénévoles à Aylmer

La crue qui s’annonce plus importante qu’en 2017 a un peu surpris des résidents du secteur Aylmer, où la conseillère Audrey Bureau tente d’attirer davantage de bénévoles pour remplir et distribuer des sacs de sacs dans les zones à risque.

Rencontrée vendredi alors qu’elle enchaînait les heures de remplissage de sacs de sable dans le stationnement de l’aréna Frank-Robinson, la conseillère du district d’Aylmer a indiqué que les besoins demeurent grands dans l’ouest de Gatineau, où le niveau de l’eau devrait atteindre un sommet en début de semaine.

« Il y a plusieurs personnes qui ont attendu de voir si les prévisions allaient se concrétiser, donc là comme les prévisions se concrétisent, on a besoin de façon accrue de bénévoles », a fait savoir Mme Bureau. Les gens ont vraiment besoin de faire leurs digues, donc ça ne dérougit pas. »

De nombreux citoyens ont d’ailleurs demandé de l’aide pour ériger des digues directement sur la page Facebook d’Audrey Bureau, qui peut compter sur des collègues dont les quartiers ne sont pas touchés pour assurer la répartition des ressources.

Sur la rue de la Cédrière, les résidents rencontrés travaillaient vendredi à fortifier leurs digues. En bordure de la rivière des Outaouais, cette rue fait partie des artères se retrouvant dans le nouveau périmètre élargi où l’eau devrait s’aventurer au cours des prochains jours.

Une résidente de cette artère, Suzanne Fortin, travaillait vendredi à protéger son terrain, où l’eau avait déjà commencé à se répandre à certains endroits. La situation ressemblait déjà au début de la crue de 2017, s’est-elle souvenue, en précisant avoir confiance que les digues feront le travail autant qu’il y a deux ans.

+

La Marina d'Aylmer

L'EAU MONTE DANS LE SECTEUR AYLMER

La Marina d’Aylmer ressent aussi les effets de la crue printanière.

La capitainerie était entourée de sacs de sable, jeudi.

Le stationnement de la marina était recouvert partiellement en milieu de journée, alors que l’eau poursuivait sa montée.

Les travaux d’aménagement sur la berge ont été suspendus.