Selon la municipalité de Pontiac, la digue de Quyon est stable et ne devrait pas céder à la crue des eaux.

Des résidents de Pontiac peuvent regagner leur domicile

La municipalité de Pontiac a annoncé samedi matin que près d’une trentaine d'adresses situées notamment sur les rue Church, Saint-Andrew et Saint-John ne sont plus sous ordre d’évacuation.

Les résidents concernés peuvent donc regagner leur domicile.

Cependant, par mesure de sécurité, les résidents des autres secteurs présentement évacués ne doivent pas regagner leur maison, rappelle la mairesse suppléante de Pontiac, Leslie-Anne Barber.

« Il y a encore beaucoup de maisons qui sont inondées et les niveaux d’eau sont encore plus élevés qu’ils l’étaient en 2017 », indique-t-elle.

Samedi matin, le niveau de la rivière des Outaouais s’élevait à 60,53 m dans le secteur de Britannia, soit 90 cm de plus que le sommet atteint en 2017 alors que le niveau d’eau se situait à 60,44 m.

Mme Barber n’écarte donc pas la possibilité d’une seconde crue des eaux.

« Ce qu’on nous dit c’est qu’on aura une idée plus précise vers la fin de la semaine prochaine, mais pour l’instant on ne peut pas écarter la théorie qu’une deuxième crue pourrait arriver », dit-elle.

Par ailleurs, la digue de Quyon, qui est inspectée régulièrement par l’Armée et par le service des travaux publics de Pontiac, est « stable ».

« Il n’y a pas de risques connus que la digue va céder, mentionne Mme Barber. Mais si une deuxième crue devait arriver, on procèdera à une autre évaluation. »

Les infrastructures de traitement de l’eau à Quyon sont toujours fonctionnelles. L’eau est donc potable, mais la municipalité demande aux citoyens de réduire au minimum leur consommation d’eau.

La municipalité demande également aux citoyens de maintenir les sacs de sable en place, jusqu’à nouvel ordre.

Le centre d’accueil de Luksville sera ouvert de 9 h 00 à 18 h 00 samedi le 4 mai et le dimanche 5 mai.