CPE: pas de grève lundi

Les parents pourront enfin souffler: une entente de principe est intervenue, samedi dans la journée, entre le Syndicat des travailleurs (euses) en centre de la petite enfance de l’Outaouais (STCPEO-CSN) et l’Association patronale des CPE syndiqués de l’Outaouais (APCPESO).

C’est donc dire que les 17 Centres de la petite enfance (CPE) concernés par ces négociations, dont 16 de l’Outaouais, demeureront ouverts. 

«La grève qui était prévue ce lundi 9 avril est donc annulée», prévenait, samedi, un communiqué du syndicat et une entente sera présentée sous peu à l’ensemble des travailleuses des CPE. 

On ne sait pas encore quand cela se produira et le syndicat se refusait à tout autre commentaire auprès des médias.

Une longue route

Cette annonce très attendue met fin à une longue période d’incertitude et de négociations ardues. 

460 travailleuses en centres de la petite enfance de l’Outaouais étaient touchées par ces rondes de pourparlers. Ce nombre inclut aussi une garderie à Mont-Laurier, la seule à l’extérieur de l’Outaouais.

Les éducatrices en garderie étaient sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015. 

Après une trentaine de rencontres de négociation, toutes les affaires non monétaires avaient d’abord fait l’objet d’entente. 

Le chapitre des salaires avait ensuite nécessité d’autres pourparlers laborieux, les salaires des travailleuses en CPE étant les mêmes depuis 2014.

En toute fin de négociations, quatre articles demeuraient litigieux: soit les clauses touchant à la durée de travail, aux pauses, aux groupes d’âge des enfants et au choix d’horaires de travail.

Les syndiqués avaient déjà débrayé pendant six jours, en guise d’avertissement, et menaçaient maintenant de définitivement quitter leurs lieux de travail, lundi prochain, en déclenchant une grève générale illimitée. 

Cette menace disparaît désormais et les enfants pourront retrouver le chemin de la garderie, sans problème. 

La présente entente est d’autant plus étonnante qu’encore récemment, les parties en litige émettaient des versions différentes quant à l’avancée des pourparlers, le syndicat employant souvent un langage très dur envers la contrepartie patronale, l’accusant de déformer les faits auprès des parents.

C’est maintenant aux éducatrices elles-mêmes de se prononcer sur cette dernière entente.   


Liste des CPE de l’Outaouais concernés par l’entente:

La Maison des petits castors — Aylmer

Aux petits lurons — Aylmer

Le Châtelet — Aylmer

La grande envolée — Buckingham et Masson-Angers 

Les enfants d’abord — Gatineau

La Ciboulette — Gatineau

L’Érablière — Gatineau

Marie-Soleil — Gatineau

Vallée Sourire — Gracefield et Kazabazua

Coop Libelle — Hull

Du Portage — Hull

Le Baluchon — Hull

Ile des enfants — Hull

Hautes-Plaines — Hull

La jeune ronde — Hull

La Bottine — Maniwaki