L’Ontario fait face à une pénurie de techniciens de laboratoire, ce qui contribue au débordement des laboratoires médicaux face à la demande croissante de tests de dépistage de la COVID-19.
L’Ontario fait face à une pénurie de techniciens de laboratoire, ce qui contribue au débordement des laboratoires médicaux face à la demande croissante de tests de dépistage de la COVID-19.

Une pénurie de techniciens nuit au dépistage en Ontario

La Presse Canadienne
TORONTO - L’Ontario fait face à une pénurie de techniciens de laboratoire, ce qui contribue au débordement des laboratoires médicaux face à la demande croissante de tests de dépistage de la COVID-19.

Le premier ministre Doug Ford a indiqué qu’une pénurie mondiale de produits chimiques nécessaires au traitement des tests faisait également partie du problème.

M. Ford affirme que la province continue de tendre la main aux universités et aux laboratoires privés pour renforcer sa capacité à tester.

La province affirme avoir un arriéré de 68 006 tests et a effectué 38 196 tests depuis le dernier rapport quotidien. L’Ontario a modifié ses directives de dépistage la semaine dernière, demandant que seules les personnes présentant des symptômes de la COVID-19 ou appartenant à des groupes à haut risque aillent se faire tester.

Les directives mises à jour indiquent également que les centres d’évaluation n’accepteront plus les visites sans rendez-vous.

Le premier ministre Doug Ford

Du financement pour les écoles

L’Ontario a par ailleurs annoncé l’investissement de 35 millions $ pour aider les écoles dans les régions fortement touchées par la pandémie.

Le premier ministre Ford a noté que le financement serait versé aux conseils scolaires de Toronto, Ottawa et des régions de Peel et de York.

Selon M. Ford, le financement permettra aux écoles d’offrir une plus grande distanciation physique en classe.

Il aidera également les conseils scolaires à embaucher des enseignants et des concierges ainsi qu’à acheter des ordinateurs portables pour l’apprentissage en ligne.

Parmi les cas rapportés mardi, 56 sont liés aux écoles, dont au moins 31 parmi les élèves.

Au total, 335 des 4828 écoles publiques de la province ont rapporté au moins un cas.