Le restaurant Mille Délices de Percé
Le restaurant Mille Délices de Percé

Un restaurant gaspésien à l’amende pour avoir défié la règle du masque

Le restaurant Mille Délices de Percé a reçu deux amendes de la CNESST pour non-respect des mesures de protection en lien avec la COVID-19. Le restaurant refusait notamment d’obliger ses employés à porter le masque et la visière.

Lors d’une visite pour vérifier que les règles sanitaires étaient bien respectées, le 30 juin, la CNESST avait sommé le restaurant d’appliquer les mesures imposées par la santé publique. Les employés de l’établissement ne portaient ni masque, ni visière et il n’y avait pas d’écran protecteur devant le comptoir, comme l’exige Québec.

Le 8 juillet, lors d’une visite de suivi, les inspecteurs ont constaté que l’établissement ne s’était toujours pas conformé aux demandes formulées quelques jours plus tôt. Le porte-parole de la CNESST, Maxime Boucher, confirme que le restaurant a bien reçu deux constats d’infraction à la suite de ces visites.

Positionné contre le port du masque

La semaine dernière, en entrevue avec Radio-Canada, la fille de la propriétaire du restaurant Mille Délices, Daysie Furlong, avait affirmé refuser d'obliger les employés à porter le masque et la visière., avait-elle affirmé.

«C'est encore la démocratie au Canada. Ça veut dire que le peuple vote. Moi je ne me rappelle pas avoir voté pour le port d’un masque», ajoutait-elle. Au cours de la fin de semaine, le restaurant s’affichait clairement contre le port du masque à l’entrée.

Le restaurant Mille Délices est le seul établissement de la région à avoir été sanctionné en lien avec le non-respect des mesures pour prévenir la COVID-19. Les amendes pour de telles infractions peuvent varier entre 1500$ et 3500$.

Il a été impossible d’obtenir une réaction de l’établissement au moment d’écrire ces lignes.

Affichage anti-masque

En soirée, mercredi, les passants qui circulaient devant l’établissement de Percé pouvait clairement y voir une affiche anti-masque. On peut lire sur une boîte de carton, installé en bordure de la route «Il était une fois le Québec libre. Le port du masque est un choix et non une loi !».