Le propriétaire d’OttoStadt MotorWerks, David Gélinas.

Un garage gatinois se concentre sur l’aide aux travailleurs de la santé

Le propriétaire d’un atelier de mécanique de Gatineau a choisi de réorganiser ses activités pour venir en aide aux travailleurs du réseau de la santé en cas de pépins mécaniques.

Le propriétaire d’OttoStadt MotorWerks, David Gélinas, a expliqué au Droit avoir pris la décision d’orienter ses activités, avec des effectifs réduits, pour soutenir les gens de la région qui offrent des services essentiels.

«Ces gens-là dans le réseau de la santé vont potentiellement nous protéger et nous soigner, alors il faut qu’ils puissent se rendre au travail», souligne M. Gélinas.

Le gouvernement du Québec a statué que les réparations mécaniques et l’assistance routière «pour les industries considérées essentielles» font partie des «services prioritaires de transport» autorisés pendant la période de «pause» imposée à la majorité des commerces jusqu’au 13 avril.

L’entrepreneur, dont les ateliers mécaniques sont situés sur l’avenue Gatineau, a publié un message sur Facebook pour faire connaître ses nouveaux services. Un numéro d’urgence – 613-518-7426 – a été créé pour les employés du réseau de la santé. En cas de besoin, ils pourront ainsi avoir accès à des réparations ou à un véhicule de remplacement. «Ce numéro permettra de nous rejoindre 24 heures sur 24, sept jours sur sept avec la possibilité de récupérer un véhicule de remplacement sans frais nuit et jour», précise aussi la publication d’OttoStadt MotorWerks.

Les six véhicules de remplacement de l’entreprise et un camion peuvent aussi servir pour les gens ou les organismes ayant besoin d’aide pour «la cueillette, le transport et la livraison de biens».

Des précautions sont en place pour limiter la propagation du nouveau coronavirus, assure M. Gélinas. Les clés, le volant, les poignées de porte et «tous les points de contact» sont ainsi désinfectés avant et après les réparations. Les communications s’effectuent seulement par écrit ou par téléphone, tandis que les paiements doivent être effectués par téléphone ou par virement Interac.