Les lieux publics à potentiel de rassemblement comme les salles à manger de restaurants, bars, salles de conditionnement physique, salles de spectacles, musées, cinémas, spas et autres demeureront fermés pour encore sept grosses semaines. Minimum.
Les lieux publics à potentiel de rassemblement comme les salles à manger de restaurants, bars, salles de conditionnement physique, salles de spectacles, musées, cinémas, spas et autres demeureront fermés pour encore sept grosses semaines. Minimum.

Un défi de... 98 jours

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Le défi 28 jours s’est transformé en défi 98 jours. Dans sa conférence de presse de jeudi, en plus des quatre jours de festivités pour Noël, François Legault a annoncé que les restrictions actuelles en zone rouge restent en vigueur au moins jusqu’au 11 janvier.

Les lieux publics à potentiel de rassemblement comme les salles à manger de restaurants, bars, salles de conditionnement physique, salles de spectacles, musées, cinémas, spas et autres demeureront fermés pour encore sept grosses semaines. Minimum.

LIRE AUSSI : Période des Fêtes: rassemblements de 10 personnes permis, sous plusieurs conditions

Du premier «défi 28 jours» lancé le 1er octobre par le premier ministre et le ministre de la Santé, au 11 janvier, on peut compter 102 jours. Moins les quatre journées où les rassemblements seront permis, mais les endroits mentionnés toujours pas autorisés à ouvrir, on en arrive à 98 journées.

Ce qui signifie qu’en dehors de ces quatre jours-là, soit les 24, 25, 26 et 27 décembre, tout rassemblement continue d’être interdit en zone rouge, où habite la vaste majorité de la population québécoise. On ne peut pas non plus recevoir de visiteur à la maison, sauf si l’on vit seul.

M. Legault a rappelé au passage que les programmes d’aide aux entreprises forcées de fermer sont reconduits pour la même période. Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, avait estimé entre 90 et 100 millions $ les coûts pour le gouvernement seulement pour les quatre premières semaines de cette aide. Au 11 janvier, cela fera plus de 14 semaines, dont la période des Fêtes d’ordinaire très payante pour ces commerces.