Le service de police de Granby a, à ce jour, émis 18 constats, dont un pour un gym qui opérait de façon illicite, dans le cadre de la pandémie.
Le service de police de Granby a, à ce jour, émis 18 constats, dont un pour un gym qui opérait de façon illicite, dans le cadre de la pandémie.

Un constat émis pour un gym qui opérait de façon illicite

La Ville de Granby a, à ce jour, reçu 406 formulaires Info-Signalement et émis 18 constats d’infraction, dont l’un pour un gym qui opérait de façon illicite, dans le cadre de la crise sanitaire, selon les plus récentes statistiques de l’administration municipale. D’autres mesures, dont l’annulation de certains événements, ont aussi été annoncées.

«Le gym n’a pas opéré très longtemps parce que la force constabulaire est intervenue rapidement», a commenté vendredi le directeur général de la Ville, Michel Pinault, à l’occasion d’un point de presse tenu par vidéoconférence.

Selon la porte-parole du service de police, Caroline Garand, il n’est toutefois pas possible pour le moment d’obtenir plus de détails sur le gym qui opérait de façon illicite. «Il y a une enquête et les constats ont été émis», a-t-elle relevé.

Le DG de la Ville précise que plusieurs constats sont émis pour des rassemblements interdits. «Les gens sont d’abord avertis, mais les policiers doivent intervenir s’il y en a qui vont à l’encontre de l’avertissement donné», précise-t-il.

Parmi les 18 constats émis, certains l’ont par ailleurs été à la suite de récidives, note Caroline Garand, sans toutefois être en mesure d’en confirmer le nombre précis. Depuis le 12 mars, 423 appels liés à la COVID-19 ont également été comptabilisés.

Là pour rester

Autres statistiques partagées vendredi: quelque 890 appels ont été logés à la ligne téléphonique Granby, à l’écoute!, mise en place par la Ville dès le début de la crise sanitaire, et près de 3500 appels ont été effectués par les téléphonistes de celle-ci, principalement auprès des personnes de 70 ans et plus.

Selon Michel Pinault, la pandémie n’est plus toujours au coeur des questions des citoyens qui composent le 450-361-6111. Certaines demandes concernent par exemple l’urbanisme.

«Les gens choisissent cette ligne-là, au lieu de prendre le canal ordinaire de la municipalité et le numéro de téléphone général de la Ville. Ça nous amène à penser qu’à la fin de cette période, on va probablement maintenir ce numéro. (...) C’est un numéro qui va rester, je pense, dans l’imaginaire de la collectivité granbyenne», dit-il.

Une soixantaine de messages ont également été acheminés à la Ville par le biais du nouveau service de clavardage, ajouté depuis lundi à son site Internet.

Annulation des ventes de garage

Comme tous les événements sont interdits jusqu’à nouvel ordre, la Ville de Granby rappelle par ailleurs que les ventes de garage, qui devaient être permises ce week-end, sont annulées.

«Contrairement à ce que plusieurs personnes croient et à ce qui est véhiculé sur certains sites Internet publiés par des organismes privés, la Ville interdit la tenue de ventes de garage à Granby en fin de semaine», a affirmé le maire, Pascal Bonin.

Ce dernier a par ailleurs annoncé que la pandémie force également l’annulation du concours des Maisons fleuries, ainsi que Granby, fière de ses enfants.

Pascal Bonin invite en outre les citoyens à continuer à respecter les règles de distanciation sociale et les mesures d’hygiène publique, alors qu’un «déconfinement progressif» s’opérera au cours des prochaines semaines.

«La discipline des gens a fait la différence. On voulait s’assurer que ça soit la même chose dans la portion déconfinement», dit-il.