Des milliers de chantiers de construction domiciliaire ont dû être suspendus par l'état d'urgence sanitaire.
Des milliers de chantiers de construction domiciliaire ont dû être suspendus par l'état d'urgence sanitaire.

Québec rallonge la liste des emplois prioritaires et relance la construction [VIDÉO]

L’économie québécoise a été mise sur pause le 23 mars dernier, quand le premier ministre François Legault a ordonné la fermeture de toutes les entreprises et tous les commerces jugés non essentiels. Lundi, celui-ci a annoncé que la liste des emplois prioritaires allait s’allonger, en commençant par la construction résidentielle.

Des milliers de chantiers de construction domiciliaire ont dû être suspendus par l’état d’urgence sanitaire lié à la COVID-19. Une situation qui avait de quoi rendre nerveux tous les nouveaux propriétaires en attente d’emménager dans leur futur chez-soi et qui aurait pu créer un effet domino catastrophique.

«On ne veut pas ajouter une crise du logement par-dessus la crise que l’on vit actuellement», a justement précisé M. Legault en conférence de presse lundi.

Le gouvernement dit avoir discuté avec les représentants de l’industrie et les syndicats afin de relancer les chantiers à partir de lundi prochain, le 20 avril.

«On s’est assuré avec la santé publique que tous les protocoles sont mis en place pour protéger les travailleurs», a-t-il ajouté. Ceux-ci devront notamment s’assurer de respecter la distanciation physique entre eux.


« On ne veut pas ajouter une crise du logement par-dessus la crise que l’on vit actuellement »
Le premier ministre François Legault

Les entrepreneurs en construction vont toutefois devoir se limiter à la livraison des unités de logement dont les occupants sont attendus au plus tard le 31 juillet.

En plus de tous les corps de métiers liés à la construction et à la rénovation résidentielle, les arpenteurs et les inspecteurs en bâtiments pourront aussi reprendre du service selon les mêmes conditions.

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale souligne que, par extension, la chaîne d’approvisionnement en matériaux de construction doit elle aussi relancer ses activités.

Le ministère des Transports a, lui aussi, confirmé la relance d’un important secteur de l’économie de services avec la réouverture des services d’entretien et de réparation de tous les types de véhicules à compter de ce mercredi, 15 avril.

Cette permission s’applique aussi aux fournisseurs de «produits, pièces ou autre matériel nécessaires aux services de transport et de logistique», peut-on lire dans le communiqué du ministère.

Par ailleurs, la date limite pour retirer les pneus cloutés sur les véhicules est repoussée au 5 juin.

Mineurs au travail

Nouvelle majeure pour les mineurs, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles a confirmé la relance de l’exploitation minière dans la foulée de l’ajout d’emplois à la liste prioritaire.

Dès mercredi, 15 avril, les activités pourront reprendre progressivement dans les 22 mines du Québec à condition de respecter rigoureusement une série de mesures sanitaires préventives, dont la distanciation physique.

Les pratiques de rotation des travailleurs qui ne résident pas dans les régions minières, communément appelées «fly-in fly-out» vont aussi devoir être limitées pour éviter la propagation du coronavirus.