Québec évalue des assouplissements dans les services de garde

La réouverture des services de garde à la petite enfance a techniquement été très compliquée, admet le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe. Depuis, un seul cas positif de COVID-19 a été déclaré dans une garderie à l’extérieur de Montréal, si bien que Québec et la Santé publique songent maintenant à assouplir les directives dans les installations du réseau en dehors de la métropole.

«J’ai été agréablement surpris, a affirmé le ministre au cours d’une entrevue avec Le Droit. Je ne m’attendais pas à une catastrophe, mais à un peu plus de cas que ça quand même.»

La réussite du déconfinement dans les services de garde pousse Québec à réfléchir à la sévérité des mesures qui ont été imposées dans les installations.

«Il faut se remettre en question et toujours s’assurer que nos décisions sont encore les meilleures, compte tenu de l’évolution qu’on observe, affirme le ministre Lacombe. Est-ce qu’il pourrait y avoir des assouplissements? On analyse ça, on se pose la question. J’ai rencontré des pédiatres de Saint-Justine et de l’Association des pédiatres, cette semaine. Ils ont des préoccupations et on doit les écouter. Les mesures de distanciation protègent les enfants, oui, mais elles freinent aussi leur développement.»