Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Une nouvelle clinique de vaccination ouvrira dès la semaine prochaine, à Québec. Deux autres verront aussi le jour dans les régions de Charlevoix et de Portneuf, au cours des prochaines semaines.
Une nouvelle clinique de vaccination ouvrira dès la semaine prochaine, à Québec. Deux autres verront aussi le jour dans les régions de Charlevoix et de Portneuf, au cours des prochaines semaines.

Québec, Charlevoix et Portneuf: trois nouvelles cliniques de vaccination verront le jour

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Pour accélérer encore plus la vaccination dans la région, une nouvelle clinique de vaccination ouvrira dès la semaine prochaine, à Québec. Deux autres verront aussi le jour dans les régions de Charlevoix et de Portneuf, au cours des prochaines semaines.

Le nouvel emplacement de la clinique de Québec n’a pas encore été dévoilé. Il devrait être connu vendredi, lors d’une conférence de presse du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale.

Le prochain site doit remplacer celui ouvert à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ), puisqu’il offrira un «potentiel plus élevé» de vaccination, assure la porte parole du CIUSSS Annie Ouellet.

Pour ce qui est des centres qui doivent ouvrir dans Charlevoix et Portneuf, des discussions sont toujours en cours, mais ils devraient être opérationnels d’ici quelques semaines.

Les doses de Pfizer pourront être déplacées

Le fabriquant Pfizer-BioNtech autorise maintenant les autorités sanitaires à déplacer le vaccin d’un endroit à l’autre, révélait La Presse, mercredi.

«Pfizer ne recommande pas la redistribution du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech dans le cadre des activités courantes en raison des risques accrus que cela représente pour le vaccin», a répondu par courriel Christina Antoniou, une porte-parole de l’entreprise américaine.

«Toutefois, nous comprenons que dans des circonstances particulières, comme la vaccination de personnes dans des CHSLDs ou des régions éloignées, les autorités sanitaires peuvent envisager de transporter les vaccins vers un autre site. Dans cette optique, Pfizer a fourni aux autorités sanitaires à travers le Canada des directives afin de diminuer les risques auxquels le vaccin pourrait être exposé durant la redistribution.»

Le fabriquant Pfizer-BioNtech autorise maintenant les autorités sanitaires à déplacer le vaccin d’un endroit à l’autre.

Ainsi, lors des prochaines phases de vaccination, notamment dans les résidences privées pour aînés, la porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale envisage que tant les vaccins de Pfizer-BioNtech que ceux de Moderna pourront être utilisées.

Jusqu’ici, les vaccins de Pfizer-BioNtech n’étaient utilisés à Québec que pour la vaccination des travailleurs de la santé, entre autres puisqu’ils devaient être conservés à une température de -80 °C.

D'autres doses bientôt

En attendant, la vaccination se poursuit dans la Capitale-Nationale. Toutes les doses attendues ont été reçues et aucune d’entre elles n’a été perdue, se réjouit Annie Ouellet, de l’agence régionale de santé publique.

De nouvelles doses doivent débarquer dans la région au début de la semaine prochaine. Mardi dernier, 4875 doses du fabriquant Pfizer-BioNtech sont d'ailleurs arrivées. Elles servent à donner une première dose aux travailleurs du réseau de la santé. D’ici la première semaine de février, plus de la moitié de ces 40 000 travailleurs auront été vaccinés une première fois.

En parallèle, une nouvelle phase de vaccination s’est aussi enclenchée le 7 janvier, avec la réception de 4000 doses du vaccin Moderna, destinées à vacciner l’ensemble des résidents des 40 CHSLD de la région.

Plus de la moitié de ces 40 000 travailleurs auront été vaccinés une première fois en janvier, assurait vendredi dernier la coordonnatrice régionale de la sécurité civile au CIUSSS de la Capitale-Nationale, Patricia McKinnon.

Déjà, moins d’une semaine plus tard, plus de la moitié d’entre eux ont reçu la première dose (2136) dans 23 établissements, dont les six de la région de Portneuf.

Les prochains qui seront visités par les équipes mobiles dès jeudi sont les quelque 250 usagers des centres d’hébergement de l’est de la région, notamment à Saint-Siméon, Sainte-Anne-de-Beaupré et Baie-Saint-Paul.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale planifie terminer l’opération de vaccination des résidents en CHSLD le 17 janvier.

Au total, 12 667 personnes ont reçu une première dose dans la région de Québec depuis le 14 décembre dernier, date du tout début de la vaccination.

En Chaudière-Appalaches, la clientèle de 16 CHSLD était aussi visée à la suite du premier arrivage de vaccins de la marque Moderna, permettant ainsi d’offrir la première dose à un millier de personnes des secteurs de la Beauce, des Etchemins, de Thetford, Lévis et Montmagny.

La vaccination a débuté dans la région le 23 décembre dernier au CHSLD Paul-Gilbert et a permis de vacciner jusqu’ici 4776 individus.

Bilan régional

Les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches dressaient mercredi des bilans presque semblables, avec respectivement 147 et 130 nouveaux cas confirmés dans les 24 dernières heures.

La Capitale-Nationale se rapproche du cap des 20 000 infections depuis le début de la pandémie. Elle en affichait 19 884 en date de mercredi, selon les plus récentes données du ministère de la Santé.

Le Jeffery Hale a vu l’éclosion entre ses murs gagner du terrain, mercredi. La portion CHSLD de l’établissement, jusqu’ici épargnée par la COVID-19, compte depuis le 9 janvier quatre usagers positifs et un décès.

Le Jeffery Hale a vu l’éclosion entre ses murs gagner du terrain, mercredi. La portion CHSLD de l’établissement est désormais touchée, depuis le 9 janvier. 

La première éclosion avait débuté le 4 janvier au troisième étage, dans les unités de gériatrie active. Au total, 10 usagers et 10 travailleurs y ont été infectés et on recense deux décès.

Tous les usagers positifs du Jeffery Hale ont été transférés au Centre de convalescence de Grande-Allée, à l’hôtel Le Concorde. Les autres seront vaccinés «dans les prochains jours».

Dans la région, cinq décès sont survenus depuis la veille, une statistique beaucoup moins élevée que mardi, quand la région observait l’un de ses bilans les plus meurtriers, avec 17 décès supplémentaires. Les victimes de la COVID-19 se comptent donc au nombre de 791 au total.

Si la situation semble se stabiliser sur la rive nord du fleuve, la Chaudière-Appalaches a quant à elle connu son premier bilan à la hausse depuis qu’elle a fracassé un triste record de 200 infections vendredi dernier.

Mercredi, 130 nouveaux cas se sont ajoutés au cumul, quand la veille, elle en recensait 92. Quelques cas provenaient des milieux d’hébergement en éclosion, deux se sont d’ailleurs ajoutés à la liste: la résidence privée pour aînés Villa mon Repos à Lévis et le CHSLD Saint-Raphaël, dans Bellechasse.

Un total de 9912 personnes ont été infectées par le virus sur le territoire depuis le mois de mars. Un décès de plus a aussi fait monter le nombre de morts à 208.

+

EN BREF 

Capitale-Nationale

  • 147 nouveaux cas, pour un total de 19 884 depuis le début de la pandémie
  • 125 personnes hospitalisées (-3), dont 15 aux soins intensifs (-)
  • 17 339 personnes rétablies
  • 1754 cas actifs
  • 791 décès (+5)
  • 146 éclosions actives (-1)
  • 12 667 doses de vaccins administrées (+797)

Chaudière-Appalaches

  • 130 nouveaux cas, pour un total de 9912 depuis le début de la pandémie
  • 38 personnes hospitalisées (+3), dont neuf aux soins intensifs (+1)
  • 8641 personnes rétablies
  • 1115 cas actifs
  • 208 décès (+1)
  • 93 éclosions actives (+3)
  • 4776 doses de vaccins administrées (+476)