La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, admet qu’elle ne s’attendait pas à une réponse aussi enthousiaste de la population envers ce nouveau programme.
La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, admet qu’elle ne s’attendait pas à une réponse aussi enthousiaste de la population envers ce nouveau programme.

Préposés en CHSLD: plus de 72 000 candidats et 12 jours pour s’organiser

Pour sa formation accélérée payée de préposé en CHSLD, le gouvernement québécois vient de recevoir plus de 72 000 candidatures en 32 heures. Impressionnant. Reste à passer tout ce beau monde au crible pour garder les 10 000 meilleurs et les asseoir en classe dans 12 jours.

À 19h, mercredi, la pile virtuelle s’élevait à 72 170 inscriptions individuelles. Sans compter que le système informatique gouvernemental a détecté 9 à 10% de doublons, ce qui fait grimper le total à 79 308 dossiers à trier. Et la période d’inscription se poursuit jusqu’à vendredi, 17h.

«Si on a vraiment davantage de locaux et suffisamment de professeurs et d’enseignants, peut-être qu’on pourra aller un peu au-dessus de 10 000. Mais à ce moment-ci, notre cible, c’est de bien sélectionner les gens en fonction des critères. Puis nos critères, c’est : minimum secondaire 3, minimum 18 ans, évidemment pas d’antécédents judiciaires, bonne santé physique», a énuméré mardi le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, avant de siéger à l’Assemblée nationale.

«Une fois qu’on a ces critères de base, on peut être convoqué en entrevue pour vérifier ensuite la motivation et les habiletés relationnelles. Je suis confiant qu’avec toutes ces personnes-là qui ont levé la main, qu’on va être capables de trouver 10 000 excellents candidats et excellentes candidates», affirme Jean-François Roberge.

Voici le nombre d'inscriptions par région sur les 79 308, donc avec les doublons, en date de mercredi à 19h :

- Abitibi-Témiscamingue : 683
- Bas-Saint-Laurent : 1153
- Capitale-Nationale : 4198
- Centre-du-Québec : 2322
- Chaudière-Appalaches : 1999
- Côte-Nord : 467
- Estrie : 3225
- Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine : 462
- Lanaudière : 5162
- Laurentides : 5336
- Laval : 4937
- Mauricie : 2169
- Montérégie : 11 243
- Montréal : 30 642
- Nord-du-Québec : 339
- Outaouais : 3256
- Saguenay–Lac-Saint-Jean : 1715

Juste pour la région de Québec, le CIUSS estime avoir besoin de 300 préposés de plus par année pour travailler dans les CHSLD publics du territoire de la Capitale-Nationale, et ce, au cours des cinq prochaines années.

La formation donnée à compter du 15 juin dans 52 des 220 centres de formation professionnelle du Québec, le quart, rapportera 21 $ l’heure (760 $ par semaine) à ses étudiants. Pour ensuite déboucher sur un emploi à temps plein de préposé en centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) au taux horaire de 26 $ (940 $ par semaine).

«Pour l’instant, ce qui est prévu, c’est une cohorte. Éventuellement, il est possible qu’il en ait d’autres, mais je vous dirais qu’en ce moment, c’est une cohorte de 10 000. C’est maintenant», atteste le ministre Roberge, ajoutant que les enseignants à l’œuvre durant ces 12 semaines obtiennent de leur côté une prime salariale de 10 %.

«La garantie est morale»

Comme son collègue de l’Éducation, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, admet qu’elle ne s’attendait pas à une réponse aussi enthousiaste de la population envers ce nouveau programme.

Un tamisage rigoureux sera effectué du côté gouvernemental, assure-t-elle. Mais les citoyens qui s’inscrivent ont aussi la responsabilité d’y mettre toute leur bonne volonté pour, en fin de compte, arriver à travailler en CHSLD cet automne. «La garantie est morale», croit Mme McCann.


« Si on a vraiment davantage de locaux et suffisamment de professeurs et d’enseignants, peut-être qu’on pourra aller un peu au-dessus de 10 000. Mais à ce moment-ci, notre cible, c’est de bien sélectionner les gens en fonction des critères. Puis nos critères, c’est : minimum secondaire 3, minimum 18 ans, évidemment pas d’antécédents judiciaires, bonne santé physique »
Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge

Devant l’appât d’une formation payée et de meilleures conditions salariales par la suite, plusieurs préposées aux bénéficiaires des résidences privées ou en soins à domicile ont déjà fait le saut ou songent à le faire. Le danger est réel de déshabiller les autres secteurs pour habiller les CHSLD.

Le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), dont les 1700 résidences hébergent 130 000 personnes âgées, craint des bris de service à court terme et «une importante vague de fermetures» dans un horizon pas si lointain.

« Sur le terrain, on constate déjà les effets néfastes de cette vaste opération de recrutement. Plusieurs propriétaires de résidences pour aînés nous ont rapporté des démissions ou des manifestations d’employés très intéressés à accepter l’appel du premier ministre », a indiqué par communiqué le président-directeur général du RQRA, Yves Desjardins.

«On a toujours collaboré avec nos partenaires du privé et on va continuer, assure de son côté la ministre McCann. On va faire ce qu’il faut pour réaliser cet équilibre. On a besoin des gens dans le privé. [...] Il faut s’assurer que tout le monde a les services.»

Une fois en chambre, elle a aussi promis un «grand virage au maintien à domicile, parce que ce que nous voulons, au Québec, c’est que les gens demeurent à domicile et c’est ce que la population veut aussi».

Dans l’opposition, autant Québec solidaire que le Parti québécois dénoncent le déplacement du problème. Déplacement déjà amorcé avec l’attribution de primes salariales dans les CHSLD depuis le début de la pandémie.

Le PQ proposait que le gouvernement, par décret, hausse les conditions salariales de tous les préposés, qu’ils soient en soins à domicile, résidences privées ou CHSLD. Sa motion en ce sens a toutefois été rejetée.

81 décès de plus

Le bilan journalier de COVID-19 déplore 81 décès de plus au Québec, dont 59 survenus dans les 24 dernières heures.

Des 4794 victimes québécoises jusqu’ici, 3078 (64 %) habitaient dans un CHSLD. On grimpe à 4074 (85 %) en ajoutant ceux qui logeaient en résidence privée pour aînés (RPA, 837) ou en ressources intermédiaires (RI, 159).

Le nombre de nouveaux cas détectés demeure en bas de 300 pour une troisième journée consécutive, à 291. Ce qui gonfle le nombre total de personnes infectées au Québec à 51 884, en un peu plus de trois mois.

À l’extérieur de Montréal, Laval et leurs couronnes, le nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus par 100 000 habitants est ralenti à deux pour une cinquième journée de suite, pour atteindre 230. Pour Montréal et Laval, c’est 1243 (+ 6 par rapport à la veille) et pour la ceinture, 679 (+ 3).

Le nombre d’hospitalisations, 1141 et le nombre de patients traités aux soins intensifs, 158, continuent de diminuer.