La police de Gatineau a redirigé vers l’Ontario 6% des automobilistes d’Ottawa qui voulaient se rendre en territoire québécois, cette fin de semaine.
La police de Gatineau a redirigé vers l’Ontario 6% des automobilistes d’Ottawa qui voulaient se rendre en territoire québécois, cette fin de semaine.

Plus de 1000 conducteurs refoulés à la frontière

La police de Gatineau a redirigé vers l’Ontario 6% des automobilistes d’Ottawa qui voulaient se rendre en territoire québécois, cette fin de semaine.

Entre vendredi et dimanche, les agents aux contrôles routiers situés sur les ponts interprovinciaux reliant Ottawa et Gatineau ont intercepté 17 400 véhicules. Ce ce nombre, un peu plus de 1 000 conducteurs ont été invités à rebrousser chemin vers l’Ontario.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ne laisse passer que les travailleurs essentiels, et limite les entrées en sol québécois, selon ce que prévoient les dispositions de l’état d’urgence sanitaire.

Depuis l’érection de ces barrages, le 1er avril, le SPVG a contrôlé 288 000 véhicules, refusant l’entrée à 4% des conducteurs qui voulaient entrer au Québec pour des raisons jugées non essentielles.

Les autres liens interprovinciaux dans l’est de la région sont ouverts, comme celui reliant Grenville et Hawkesbury.

Dans l’ouest de la région, la Sûreté du Québec ne surveille plus depuis lundi les entrées et les sorties sur traversiers reliant le Pontiac et les berges ontariennes de la rivière des Outaouais.