Vision centre-ville et la Chambre de commerce de Gatineau craignent que plusieurs commerces n’arrivent à se relever de cette crise.

Pedneaud-Jobin appelle à dépenser «le moindre sou à Gatineau»

Devant l’hécatombe provoquée par la pandémie du nouveau coronavirus dans le milieu des affaires, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a fait un appel à la mobilisation des consommateurs pour appuyer les commerçants locaux.

 « Chaque fois que vous dépensez le moindre sou, ciblez Gatineau, ciblez l’achat local, aidez les entreprises d’ici parce que la situation a déjà commencé à être difficile, il y a déjà des pertes d’emplois en grand nombre », a-t-il lancé, mardi après-midi, en ouverture du caucus préparatoire au conseil municipal.

Les commerces de Gatineau ferment les uns après les autres depuis que le gouvernent du Québec a annoncé les mesures de distanciation sociale pour lutter contre la propagation de la COVID-19. Les mises à pied se multiplient. Vision centre-ville et la Chambre de commerce de Gatineau craignent que plusieurs commerces n’arrivent à se relever de cette crise.

Le maire de Gatineau a par ailleurs demandé aux différentes équipes municipales d’interpeller l’ensemble des acteurs économiques afin de préparer une réponse coordonnée. « On met en place une cellule, un groupe d’action, pour faire face à la situation économique à venir, c’est une crainte importante qu’on a, a-t-il dit. Ça rassemble l’ensemble des partenaires comme ID Gatineau, Tourisme Outaouais, la Chambre de commerce de Gatineau, Export Outaouais et Vision centre-ville. On veut ratisser assez large. Des commerces vivent déjà des moments difficiles et on va s’organiser comme région, même si Québec et le fédéral ont annoncé certaines choses et que ce sont eux qui ont la force de frappe en matière d’économie. »

L’effort n’est pas que municipal, il est surtout régional, insiste le maire. « Notre initiative n’est pas la seule action sur le terrain, dit-il. Il est essentiel de commencer tout de suite à évaluer ce qui pourrait être fait. On ne sait ce que les prochains jours ou semaines nous réservent. J’aime mieux qu’on se prépare le plus vite possible en espérant qu’une part de ce travail sera finalement inutile. »

Résidentiel et commercial

Plus tôt mardi, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a recommandé aux villes d’offrir un répit aux citoyens et aux commerçants en suspendant l’application des taux d’intérêt sur les montants en souffrance sur les comptes de taxes municipales pour la prochaine période de versement qui se termine le 31 mai. « Nous encourageons les conseils municipaux à abaisser à 0 % le taux d’intérêt pour les taxes impayées, autant pour les propriétés résidentielles que commerciales », a affirmé la présidente de l’UMQ, Suzanne Roy.

Le maire Pedneaud-Jobin a indiqué que la Ville de Gatineau était « en train d’évaluer l’ensemble des mesures » qui pourraient être prises pour soulager les contribuables. « Celle-là en fait partie, a-t-il dit. Je ne sais pas jusqu’où on va aller. On a des grandes inquiétudes pour la suite des choses au niveau économique. »