Le port du masque est maintenant obligatoire dans les aires communes d’édifices à logements à Ottawa.
Le port du masque est maintenant obligatoire dans les aires communes d’édifices à logements à Ottawa.

Ottawa: masques obligatoires dans les aires communes d’immeubles à logements

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Le règlement municipal sur le port obligatoire des masques à Ottawa est étendu aux aires communes d’édifices à logements.

Sous les recommandations de Santé publique Ottawa (SPO) et de la direction des services de protection et d’urgence, le conseil municipal a accepté de prolonger la durée de vie de ce règlement jusqu’au 31 octobre et d’étendre son champ d’application.

Ainsi, toute personne qui entre dans les aires communes d’un immeuble de condominiums ou d’appartements doit désormais porter un masque.

Les gestionnaires de ces bâtiments doivent également désormais s’assurer de poser de l’affichage suffisant pour aviser les résidents et les visiteurs de cette règle, en plus de rendre disponible un produit désinfectant pour les mains à chaque entrée de l’édifice.

Le conseil municipal a également donné le mandat au directeur général des services de protection et d’urgence, Anthony Di Monte, d’identifier des zones à haut risque de transmission où le port du masque pourrait également devenir obligatoire.

En conférence de presse après la réunion du conseil municipal, M. Di Monte a expliqué que ça pourrait s’appliquer, par exemple, à la fermeture des bars sur certaines rues du marché By.

«Nous avons vu, lorsque nous avons permis la réouverture des terrasses, que les commerçants ne pouvaient accueillir autant de clients qu’à l’habitude. Il y avait un influx de gens sur la rue. Ç’a été corrigé rapidement, mais nous étudions la possibilité d’avoir des outils d’intervention à notre disposition pour des situations particulières, comme les célébrations de la rentrée dans les collèges et universités», ajoute Anthony Di Monte.

Ce dernier a d’ailleurs livré une mise à jour sur l’application du règlement sur le port obligatoire du masque. Depuis son entrée en vigueur en juillet, une seule contravention a été remise en vertu de ce règlement. Des 470 requêtes au service des règlements municipaux, un peu plus du tiers ont nécessité un avertissement verbal.

Budget équilibré

Même si la Ville d’Ottawa ne devait pas obtenir de fonds supplémentaires des paliers de gouvernement supérieurs avant la fin de l’année, le directeur général de la municipalité, Steve Kanellakos, affirme que la capitale fédérale pourra présenter des états financiers équilibrés pour 2020.

Le directeur général de la Ville d'Ottawa, Steve Kanellakos

«Nous avons reçu du financement couvrant environ 65% du déficit projeté auquel nous nous attendions pour 2020», souligne M. Kanellakos, en référence à l’aide de 124 millions $ des gouvernements fédéral et provincial.

Le directeur général de la Ville d’Ottawa indique que plusieurs dépenses ont pu être réduites dans le cadre de la pandémie, notamment les frais de voyages, les heures supplémentaires et les congés de maladie.

«Nous constatons donc des économies dans d’autres secteurs. Nos investissements à titre de Ville remportent de meilleurs rendements que ce que nous avions prévu puisque les marchés ont rebondi depuis leur effondrement en mars. Ainsi, un certain nombre de facteurs contribuent à produire ce gain pour nous. Nous croyons qu’en 2020 nous pourrons arriver à un budget équilibré», soutient Steve Kanellakos.

Nouvelle éclosion

Dans sa mise à jour épidémiologique de mercredi, SPO annonce qu’un résident du Complexe pour retraités Rockcliffe de l’entreprise Chartwell a obtenu un résultat positif à un test de dépistage.

Cette maison de retraite devient le théâtre d’une septième éclosion de COVID-19 à Ottawa, après la situation en cours aux foyers de soins de longue durée Résidence St-Louis et Garry J. Armstrong, dans les locaux de l’organisme Christian Horizons qui offre des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle, au Refuge familial de Carling, ainsi qu’au service de garde Andrew Fleck.

Selon les chiffres présentés par SPO mercredi, le nombre de cas actifs connus du virus continue d’augmenter dans la capitale fédérale, passant à 174 alors qu’on en comptait 166, mardi.

Le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 a également augmenté, passant de 9 à 12 en une journée.

SPO a également répertorié 16 nouveaux cas confirmés du virus au cours des 24 dernières heures.