Le premier ministre Justin Trudeau dans les instants précédents son point de presse, à Ottawa, mardi
Le premier ministre Justin Trudeau dans les instants précédents son point de presse, à Ottawa, mardi

Ottawa explore la possibilité d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence

Ottawa fait ses derniers calculs avant d’annoncer des mesures d’aide financière en réponse à la pandémie de coronavirus, et explore la possibilité d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence.

Les ministres du gouvernement de Justin Trudeau assurent que ces mesures d’urgence seraient «un dernier recours».

M. Trudeau, lui, dit qu’il examine cette option «très soigneusement». Ottawa annoncera mercredi son plan d’aide financière pour les entreprises et les citoyens et fera savoir d’ici vendredi de quelle manière on assouplira les dates d’échéance pour les paiements d’impôts.

«Nous considérons la Loi sur les mesures d’urgence», a fait savoir le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, lors d’une conférence de presse qui a suivi la sortie de M. Trudeau. Il a dit qu’Ottawa consulte en ce moment les provinces sur cette perspective. Sa collègue à la Santé, Patty Hajdu, est convaincue qu’on n’aura pas à en arriver là.

Trois millions à l’extérieur

M. Trudeau a rappelé qu’en temps normal, quelque trois millions de Canadiens sont à l’extérieur du pays. Lundi soir, Ottawa a annoncé des prêts allant jusqu’à 5000 $ pour les citoyens qui cherchent à rentrer au pays et qui éprouvent des difficultés à trouver un billet d’avion à un prix raisonnable.

Dès mercredi, seuls les Canadiens et les Américains qui ne présentent aucun symptôme de la maladie pourront embarquer dans des vols à destination du Canada. Quatre aéroports — Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary — accepteront ces vols internationaux. Ces mesures ne s’appliquent pas aux vols en provenance des États-Unis. La frontière canado-américaine demeure ouverte à tous.

Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, a indiqué que les migrants qui traversent la frontière irrégulièrement, comme au chemin Roxham, sont déjà examinés pour détecter des symptômes possibles. Mais au lieu de les laisser continuer jusqu’à Montréal, le fédéral va dorénavant les installer dans des refuges pour les 14 jours d’isolement recommandés à tous les voyageurs.