Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le port du masque ou du couvre-visage est désormais obligatoire lors d'activités sportives ou récréatives extérieures réunissant des gens qui ne résident pas à une même adresse, et ce tant pour les zones orange que les zones rouges du Québec.
Le port du masque ou du couvre-visage est désormais obligatoire lors d'activités sportives ou récréatives extérieures réunissant des gens qui ne résident pas à une même adresse, et ce tant pour les zones orange que les zones rouges du Québec.

Masque obligatoire à l'extérieur avec des gens d'autres bulles [MISE À JOUR]

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le port du masque ou du couvre-visage est désormais obligatoire lors d'activités sportives ou récréatives extérieures réunissant des gens qui ne résident pas à une même adresse, et ce tant pour les zones orange que les zones rouges du Québec.

L'annonce de cette nouvelle mesure est passée sous le radar au cours des derniers jours, mais elle est tout de même entrée en vigueur ce jeudi dans toutes les régions du Québec se trouvant aux paliers d'alerte rouge ou orange, de même que pour les secteurs de l'Outaouais, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches visés par des mesures spéciales d'urgence.

L'agente Andrée East, porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), a fait savoir que le port du masque ou du couvre-visage à l'extérieur est désormais obligatoire «si une activité se déroule dans un groupe de plus de deux personnes». Les membres d'une même bulle familiale n'ont toutefois pas à porter le masque s'ils ne sont accompagnés d'aucune personne provenant d'un autre foyer.

L'agente East souligne que les activités extérieures doivent encore réunir un maximum de huit personnes et qu'elles doivent se dérouler sur des terrains publics, et non sur des propriétés privées.

Au maximum de huit personnes peut s'ajouter «un entraîneur ou un superviseur d'activité», a précisé la porte-parole du SPVG. Dans tous les cas, il importe aussi de garder une distance de deux mètres avec les personnes d'un autre foyer, a insisté l'agente East.

Quelques exceptions sont également prévues:

  • Les enfants de moins de 10 ans ne sont pas obligés de porter le masque lors d'activités extérieures avec des gens d'une autre adresse;
  • Le port du masque n'est pas non plus exigé pour les personnes «ayant une condition médicale faisant en sorte qu'elles ne peuvent pas le porter»;
  • Le retrait du masque pour une courte période est permis «afin de permettre l'identification de la personne»;
  • «Si la personne est assise dans un endroit autre qu'un lieu de culte et qu'elle satisfait à l'une des deux conditions suivantes:

1) La distance de deux mètres est conservée entre toutes les personnes ne résidant pas à la même adresse.

2) Il y a présence d'une barrière physique entre les personnes qui permet de limiter la propagation du virus.»

Les contrevenants à cette nouvelle directive s'exposent actuellement à une amende identique à celle pouvant être imposée aux gens qui ne portent pas le masque dans les autres lieux où c'est obligatoire, soit 400$ plus les frais (donc un peu plus de 500$).

Si des gens ne portent pas le masque lors d'une activité extérieure et que cette activité rassemble plus que le maximum de gens permis, une amende supplémentaire de 1550$ peut leur être remise.

Milieux de travail

Cette mesure pour les activités à l'extérieur entre en vigueur simultanément avec l'obligation de porter un masque médical en tout temps dans les milieux de travail de tout le Québec.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) avait annoncé l'ajout de cette mesure mercredi.

«La prévalence des nouveaux variants est inquiétante, et la  CNESST  invite les milieux de travail à la plus grande prudence, a souligné l'organisme par voie de communiqué. Ainsi, le port du masque médical en continu, ou d'un masque attesté par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), devient une mesure additionnelle à respecter à l'intérieur pour limiter la propagation du virus et de ses variants, en plus de la distanciation physique et de la présence de barrières physiques.»

Pour les gens qui travaillent à l'extérieur, le port d'un masque médical est requis «si des interactions à moins de deux mètres avec des collègues de travail peuvent se produire».

Certaines exceptions sont prévues, entre autres pour des raisons de santé ou pour des lecteurs de nouvelles, des chanteurs ou des musiciens jouant d'un instrument à vent.

***

NOTE AUX LECTEURS: L'exception à cette consigne est pour les enfants de moins de 10 ans (et non pOur les enfants de moins de 12 ans tel que l'indiquait le gouvernement jeudi).