Cinquante pour cent des détenus et trente pour cent des agents du centre de détention de Percé sont atteints de la COVID-19.
Cinquante pour cent des détenus et trente pour cent des agents du centre de détention de Percé sont atteints de la COVID-19.

Les éclosions progressent à la prison de Percé et au Cégep de Gaspé

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Alors que la situation est plutôt stable en Gaspésie, les éclosions au centre de détention de Percé et aux résidences du Cégep de Gaspé, elles, prennent de l’ampleur. Parmi les 14 cas rapportés mercredi, au moins huit y sont liés.

À la prison de Percé, où une éclosion a été officiellement déclarée il y a une semaine exactement, 12 personnes incarcérées et neuf agents correctionnels ont contracté la maladie, soit 50% des prisonniers et 30% des agents. Il s’agit d’une hausse de sept cas reliés à l’établissement depuis mardi. 

Cette situation ne peut pas perdurer, selon le président national du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, Mathieu Lavoie, qui affirme que le manque de personnel se fait déjà sentir. «On voit déjà le manque d’effectif. Il y a des heures supplémentaires obligatoires, même si les agents se portent volontaires. Au niveau du personnel, on est dans les mêmes proportions que lors de l’éclosion à New Carlisle», note-t-il. 

Il demande au ministère de mettre en place un plan de prêt de personnel à long terme, plutôt que d’envoyer des agents en renfort de façon ponctuelle. «On est pas d’accord pour du court terme. On demande des prêts de personnel pour des périodes plus longues, trois semaines ou un mois par exemple. On sait que, comme en santé, le transfert de personnel pose des risques de contamination», explique M. Lavoie. 

Sept appartements touchés aux résidences du campus de Gaspé

La condition est aussi préoccupante aux résidences du campus de Gaspé du Cégep de la Gaspésie et des Iles. 15 résidents, dont 14 étudiants, ont reçu un diagnostic positif au cours des derniers jours. L’éclosion touche sept appartements différents, qui peuvent héberger jusqu’à cinq étudiants chacun. «Il y a trois appartements où les résidents n’étaient pas présents au moment du résultat positif, et ils n’ y sont pas retournés depuis», nuance cependant la responsable des communications du collège, Julie Lépine.

Une roulotte de dépistage a été installée derrière l’établissement afin d’encourager les étudiants à se faire tester. Elle y restera jusqu’à vendredi. Tous les cours et évaluations du campus de Gaspé seront basculés en ligne à partir de jeudi. 

Les 14 nouvelles infections se divisent d’un bout à l’autre de la péninsule, alors que la MRC du Rocher-Percé en rapporte huit. La Haute-Gaspésie, plutôt épargnée par le virus, rapporte de son côté trois nouvelles infections. Deux cas s’ajoutent dans la Côte-de-Gaspé, et un seul dans la MRC d’Avignon. 

--

INSCRIVEZ-VOUS à notre infolettre «L’Est aujourd’hui», qui vous livre chaque mercredi nos meilleurs reportages et des inédits sur les régions de l’Est-du-Québec.  (https://www.lesoleil.com/infolettres/inscriptions)