Le gouvernement ontarien investit 25 millions $ pour élargir l’accès à son programme de soins dentaires pour les aînés.
Le gouvernement ontarien investit 25 millions $ pour élargir l’accès à son programme de soins dentaires pour les aînés.

Le gouvernement Ford veut honorer les aînés... mais à quel prix? 

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
« Nous devons honorer nos aînés, et c'est exactement ce que nous faisons », a déclaré le premier ministre Ford, mardi, après que son gouvernement ait nié sa responsabilité pour les « traumatismes » vécus par les résidents de foyers de soins de longue durée qui ont contracté la COVID-19 et leurs familles.

Le premier ministre ontarien Doug Ford a utilisé sa conférence de presse quotidienne sur la COVID-19, mardi, pour annoncer que son gouvernement investit 25 millions $ pour élargir l’accès à son programme de soins dentaires pour les aînés. 

Les fonds serviront à appuyer 78 projets d’infrastructures pour la construction et la rénovation de nouvelles cliniques dentaires, entre autres. 

Parmi les nouvelles cliniques dentaires, huit seront mobiles. 

L’annonce survient alors que le gouvernement Ford a déclaré dans un document légal qu’il « n’agissait pas en tant que garant de la santé ou de la sécurité des résidents [de foyers de soins de longue durée ». 

Le gouvernement est visé par un recours collectif de 500 millions $ intenté au nom des résidents de foyers de soins de longue durée qui ont contracté la COVID-19 ainsi que de leurs familles pour les dommages-intérêts punitifs qu’ils ont vécus, déposé devant la Cour supérieure de l’Ontario, en juin. 

Le montant comprend les dommages-intérêts pour perte de compagnie et souffrances physiques et mentales. Le procès vise aussi à établir les «traumatismes» vécus par les patients et leurs familles. 

Dans le document, le gouvernement ontarien nierait la responsabilité de la maladie et de la mort dans le recours collectif.

La province nierait aussi que quiconque dans le recours collectif proposé, y compris les familles, n’aient « subi des pertes ou des dommages » et que si c’était le cas, ce sont les opérateurs des établissements de soins de longue durée qui sont responsables, et non le gouvernement.

Or, le ministère des Soins de longue durée de l’Ontario gère le financement, les licences et les régulations de ces résidences. Il est aussi responsable des inspections dans les foyers. 

+

COVID-19: 112 nouveaux cas en Ontario, mardi

La santé publique de l’Ontario fait état de 112 nouvelles infections au coronavirus, mardi, et déplore un nouveau décès survenu au cours des 24 dernières heures.


L'Ontario enregistre 112 nouveaux cas de COVID-19, mardi.

En tout, la province a enregistré 42 421 cas de COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire, ainsi que 2 812 décès, dont 1 815 résidents de foyers de soins de longue durée et huit employés. 

Dans le registre des mauvaises nouvelles, le pourcentage des personnes considérées comme étant guéries du virus en Ontario continue de diminuer. Il était demeuré stable à environ 90,8 % au cours des deux dernières semaines, mais il est maintenant de 90,4 %. 

Lundi, 65 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19 en Ontario, dont 17 personnes aux soins intensifs et cinq sous respirateur.