L'événement, qui attire chaque année en juillet quelque 135 000 amateurs, a été annulé pour 2020 en raison de la pandémie de COVID-19. 
L'événement, qui attire chaque année en juillet quelque 135 000 amateurs, a été annulé pour 2020 en raison de la pandémie de COVID-19. 

Le Comic-Con de San Diego annulé cette année

LOS ANGELES — Le Comic-Con de San Diego, plus gros festival au monde consacré à la pop-culture, a décidé d'annuler son édition 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, une première en cinquante ans d'existence.

Événement de l'industrie du divertissement aux États-Unis, et au-delà, le Comic-Con attire chaque année en juillet quelque 135 000 amateurs, souvent costumés, et une kyrielle de vedettes, de créateurs et de magnats d'Hollywood.

Mais le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a averti récemment qu'en raison de la pandémie de COVID-19, les grands rassemblements avaient peu de chance d'être autorisés avant l'automne, et les organisateurs du Comic-Con ont été obligés d'en tirer les conséquences.

Ils ont annoncé vendredi «avec un profond regret qu'il n'y aura pas de Comic-Con en 2020».

Ils expliquent dans un communiqué «avoir espéré pouvoir repousser cette décision» mais des mises en garde récentes, dont celle du gouverneur Gavin Newsom, «ont clairement établi qu'il n'aurait pas été prudent de maintenir nos plans pour cette année».

Les amateurs qui avaient déjà acheté leurs billets pour les quatre jours de fête et d'avant-premières pourront se faire rembourser ou choisir d'assister à l'édition 2021.

Avant d'être un incontournable des studios hollywoodiens, les histoires de super-héros n'intéressaient que quelques geeks vivant leur passion dans leur coin. En Californie, une poignée d'entre eux s'était regroupée pour lancer en 1970 un rendez-vous confidentiel: le Comic-Con, devenu cinquante ans plus tard un des rendez-vous marquants du divertissement, avec des milliards de dollars à la clef.

D'autres grands événements américains ont été annulés en raison de la pandémie, comme le festival musical Coachella (Californie) ou le festival South by Southwest à Austin (Texas).

«La perspective de rassemblements massifs est inenvisageable jusqu'à ce que nous ayons atteint une immunité collective et que nous disposions d'un vaccin», avait lancé mardi le gouverneur Newsom lors d'une conférence de presse. «Quand on parle de juin, juillet, août... c'est très peu probable».