Depuis son ouverture le mois dernier, le centre désigné COVID-19 de l'Outaouais est situé au troisième étage de l'Hôpital de Hull.
Depuis son ouverture le mois dernier, le centre désigné COVID-19 de l'Outaouais est situé au troisième étage de l'Hôpital de Hull.

Le centre désigné COVID-19 de l'Hôpital de Hull prend de l'expansion

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Le centre désigné COVID-19 de l'Hôpital de Hull a pris de l'expansion et les patients atteints du nouveau coronavirus sont maintenant répartis sur deux étages, le tout dans le but que l'établissement soit prêt, au besoin, à faire face à «un grand volume».

Depuis son ouverture le mois dernier, le centre désigné COVID-19 de l'Outaouais est situé au troisième étage de l'Hôpital de Hull. Même si la capacité maximale de 20 patients n'y a pas encore été atteinte, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a choisi de ne pas attendre pour se préparer à un plus grand besoin.

La directrice des soins infirmiers du CISSSO, Marie-Ève Cloutier, a indiqué en entrevue avec Le Droit que cinq patients ont été transférés, mardi, dans une unité du sixième étage de l'Hôpital de Hull.

«Il faut qu'on se prépare au pire, donc il fallait vraiment qu'on soit prêt à accueillir un grand volume de clientèle», a expliqué Mme Cloutier.

Les patients ayant été transférés au sixième étage ont tous reçu un diagnostic de COVID-19, mais sont «des cas moins sévères» que ceux qui sont demeurés trois étages plus bas.

Le troisième étage garde pour sa part les cas plus complexes, dont ceux qui nécessitent des soins intensifs.


« Il faut qu'on se prépare au pire. »
Marie-Ève Cloutier, directrice des soins infirmiers du CISSSO

De tels changements aident l'établissement «au niveau de la gestion du personnel», mais aussi dans la «gestion du matériel de protection», a fait savoir Mme Cloutier.

Comme c'était déjà le cas pour l'unité COVID-19 du troisième étage, celle du sixième étage prévoit que le personnel passe par une antichambre avant d'y entrer. Cette antichambre sert entre autres à enfiler tout le matériel de protection nécessaire pour soigner les patients atteints de la COVID-19.

«L'équipe de la direction des services techniques a construit des choses inimaginables depuis le début de la pandémie», souligne Marie-Ève Cloutier.

À l'heure actuelle, une autre portion du sixième étage sert à accueillir les patients «tièdes», qui sont en attente de leur résultat après avoir subi un test de dépistage. Si le besoin se fait sentir, «l'ensemble du sixième étage» est aussi prêt à recevoir d'autres «unités COVID sécuritaires», a précisé Mme Cloutier.

Désormais réparti sur deux unités, le centre désigné COVID-19 de l'Hôpital de Hull accueillait mercredi dix patients. Aucun d'entre eux ne se trouvait aux soins intensifs.

Dans un communiqué diffusé mercredi, le CISSSO a souligné qu'une surveillance étroite de la situation était assurée afin de pouvoir réaliser des ajustements «au fur et à mesure, tant au niveau hospitalier que dans les autres milieux de soins et services» que l'organisation gère.