La cinquantaine de cas faisait partie des 858 que comptait la province ontarienne, une augmentation de 170 par rapport à la veille.

Le bilan s’alourdit, encore des décès à prévoir à Ottawa

Santé publique Ottawa a confirmé jeudi cinq nouveaux cas de COVID-19, pour un total de 51.

La cinquantaine de cas faisait partie des 858 que comptait la province ontarienne, une augmentation de 170 par rapport à la veille.

Dans la capitale fédérale, un homme dans la soixantaine s’est mis en isolement volontaire à son retour d’un voyage en Espagne et une femme de la même tranche d’âge a été hospitalisée à la suite d’un voyage en Égypte et à Dubaï.

À LIRE AUSSI: Trois nouveaux cas de COVID-19 en Outaouais

> COVID-19: Doug Ford en a ras-le-bol des entreprises malicieuses

>> L’Est ontarien déclare l’état d’urgence

Les trois autres personnes se sont mises en isolement volontaire. Il s’agit de résidents d’Ottawa âgés de 40 à 70 ans qui auraient été en contact étroit avec d’autres porteurs.

Un nonagénaire d’Ottawa est mort de la maladie, mercredi. Selon la médecin-chef de Santé publique Ottawa, Vera Etches, d’autres décès sont malheureusement à prévoir «dans les prochains jours», puisque les cas sont toujours plus nombreux. «C’est possible d’avoir d’autres décès, dit-elle. De plus, d’autres voyageurs (atteints du virus) arriveront au pays.»

La Dre Vera Etches

L’homme décédé mercredi vivait dans sa maison. Les autorités étaient toujours affairées, jeudi, à «remonter» la chaîne de contagion pour en connaître la source et avertir les personnes qui auraient pu être en contact avec ce dernier.

Les urgences de l’Hôpital d’Ottawa «ne sont pas débordées pour l’instant», a assuré son directeur médical, le docteur Andrew Willmore.

Par ailleurs, l’Hôpital Montfort pourrait annoncer l’aménagement d’un centre de dépistage de COVID-19, la semaine prochaine. Santé publique a confirmé que des discussions avec la direction de l’établissement étaient en cours, jeudi.


« C’est possible d’avoir d’autres décès. »
Dre Vera Etches

Encore des foules

Les responsables de la Santé publique ont encore une fois martelé les messages liés au lavage des mains, au confinement et au respect des distances de deux mètres entre chaque individu.

Cette dernière consigne semble cependant tomber dans l’oreille d’un sourd pour de nombreux clients de marchés d’alimentation. Certains commerces étaient toujours pris d’assaut par des foules denses de consommateurs dans les rayons alimentaires, jeudi. Appelée à commenter la situation, la Dre Etcher a répété les recommandations d’usage, et mentionné que les chaînes alimentaires communiquaient avec les autorités sanitaires afin de trouver des solutions. «Certains ont déroulé des rubans pour séparer les gens dans les files d’attente, et ont réduit l’accès à un certain nombre de personnes.»

Santé mentale

Santé publique Ottawa a créé une page sur son site Web abordant l’importance de garder une bonne santé mentale en cette période difficile. «Il y a du stress et de l’anxiété. On le sait», a confié la Dre Etcher.

Cette pression est aussi bien vive chez les travailleurs de la santé. «Les temps sont difficiles pour tous, y compris les travailleurs de première ligne», affirme le Dr Willmore.