Des travailleurs de la santé brésiliens arrivent dans une petite communauté établie le long de rivière Quara, dans l’État du Para, mardi.  
Des travailleurs de la santé brésiliens arrivent dans une petite communauté établie le long de rivière Quara, dans l’État du Para, mardi.  

Le bilan de la pandémie de COVID-19 dans le monde au 10 juin

PARIS - La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 411.588 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11H00 GMT.

Plus de 7.254.140 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 3.214.600 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 112.006 décès pour 1.979.893 cas. Au moins 524.855 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 40.883 morts pour 289.140 cas, le Brésil avec 38.406 morts (739.503 cas), l’Italie avec 34.043 morts (235.561 cas), et la France avec 29.296 morts (191.394 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 83.046 cas (3 nouveaux entre mardi et mercredi), dont 4.634 décès et 78.357 guérisons.

L’Europe totalisait mercredi à 11H00 GMT 185.130 décès pour 2.318.773 cas, les États-Unis et le Canada 119.958 décès (2.076.546 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 69.372 décès (1.411.279 cas), l’Asie 20.581 décès (734.260 cas), le Moyen-Orient 10.887 décès (501.180 cas), l’Afrique 5.529 décès (203.457 cas), et l’Océanie 131 décès (8.648 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).