Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Au moins 57 personnes sont hospitalisées dans les unités COVID de l'Hôpital de Hull. Il s'agit du plus haut taux d'hospitalisations depuis le début de la pandémie.
Au moins 57 personnes sont hospitalisées dans les unités COVID de l'Hôpital de Hull. Il s'agit du plus haut taux d'hospitalisations depuis le début de la pandémie.

La troisième vague se transforme en «tsunami» en Outaouais [VIDÉO]

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La troisième vague de la pandémie «ressemble de plus en plus à un tsunami» en Outaouais, où l'on a rapporté mardi 245 cas supplémentaires et un nouveau record du nombre d'hospitalisations causées par la COVID-19.

Il n'y a pas de place au doute. La situation épidémiologique est critique en Outaouais, où les autorités ont tout de même réussi, au cours des derniers jours, à rattraper la majeure partie du retard accumulé dans l'analyse des tests de dépistage.

Les 245 nouveaux cas enregistrés dans la région mardi découlent en partie de ce rattrapage, mais le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSSO) de l'Outaouais ne peut préciser dans quelle proportion. Chose certaine, il s'agit de cas bien réels appelés à faire grimper la pression sur les unités COVID-19 de l'Hôpital de Hull au cours des prochaines semaines.

«Cette troisième vague, […] avouons-le, ressemble de plus en plus à un tsunami dans notre région et dans notre établissement», a laissé tomber la présidente-directrice générale adjointe du CISSSO, France Dumont en point de presse mardi avant-midi, quelques heures avant que le gouvernement annonce le prolongement des mesures d'urgence et leur application à la grandeur de l'Outaouais.

Et le tsunami qui frappe la région n'est pas près de se calmer. «Nous pensons, avec les évaluations qui sont faites par les experts dans les projections, que nous en avons encore pour quelques semaines comme ça, a mentionné Mme Dumont. Ça va être difficile.»

Hospitalisations

L'un des endroits où «la tempête» frappe durement, c'est à l'Hôpital de Hull, où tous les patients de la région aux prises avec des complications de la COVID-19 sont hospitalisés. À l'heure actuelle, le CISSSO y admet une moyenne de six personnes aux soins intensifs chaque jour, et «le séjour est relativement long».

Depuis le début de la pandémie, un total de 9449 cas de COVID-19 ont été diagnostiqués en Outaouais, ce qui équivaut à une personne sur 43.

Cas actifs

Un sommet de 1113 cas actifs de COVID-19 vient d'être atteint en Outaouais, une hausse de 89 par rapport à la veille.

  • Secteurs Gatineau-Hull-Aylmer : 821 cas actifs (+79)
  • Papineau : 103 cas actifs (+7)
  • Collines-de-l'Outaouais : 84 cas actifs (–3)
  • Pontiac : 51 cas actifs (+5)
  • Vallée-de-la-Gatineau : 39 cas actifs (+1)

L'Outaouais affiche maintenant un taux de 275,2 cas actifs par 100 000 habitants. Il n'y a que dans la Capitale-Nationale et dans Chaudière-Appalaches que le taux de cas actifs est plus élevé qu'en Outaouais.

Parmi les cas actifs se trouvent encore 54 des 171 détenus de la prison de Hull, de même que neuf employés de cet établissement du secteur Hull. Les autorités rapportent aussi encore 12 cas actifs chez les résidents du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Vigi de l'Outaouais (secteur Gatineau) et deux autres à la résidence privée pour aînés La Belle Époque, à Maniwaki.

Dépistage

France Dumont a fait savoir, mardi, qu'il ne restait que 52 tests de dépistage pour lesquels les patients attendent un résultat depuis plus de 48 heures. Le CISSSO parvient maintenant à livrer les résultats de dépistage en moins de 48 heures dans 95% des cas, et en moins de 24 heures dans 80% des cas, a affirmé la PDG adjointe de l'organisation. L'objectif demeure de pouvoir transmettre la totalité des résultats dans un délai maximal de 24 heures.

Variants

Aucun nouveau cas de variant n'a été confirmé par séquençage mardi au Québec. En Outaouais, on compte maintenant 1442 cas présomptifs de variants de la COVID-19, une hausse de 193 par rapport à la veille.

Le taux de cas présomptifs de variants après une première analyse par criblage est particulièrement élevé en Outaouais. On compte actuellement 357 cas présomptifs par 100 000 habitants. C'est le deuxième taux le plus élevé au Québec, derrière la Capitale-Nationale. L'analyse subséquente pas séquençage a permis de déceler 45 cas de variants «sous surveillance rehaussée» en Outaouais jusqu'à présent – 39 du Royaume-Uni, cinq du Nigéria et un d'Afrique du Sud.

Vaccination

Un total de 84 409 doses de vaccins contre la COVID-19 ont été administrées en Outaouais jusqu'à présent, une hausse de 2422 par rapport à ce qui était rapporté lundi.

Lors du point de presse du CISSSO, mardi, France Dumont a fait savoir que 45% des plages de vaccination étaient disponibles dans la région.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé que la prise de rendez-vous sera élargie pour l'ensemble de la province, dès mercredi, pour les personnes de moins de 60 ans «considérées à très haut risque de complications de la COVID-19» – la catégorie 8 –, de même que pour les «travailleurs de milieux à risque important d'éclosion» – la catégorie 9.