La période d'isolement pour les cas confirmés descend à 10 jours

La Presse Canadienne
QUÉBEC — La période d'isolement pour les cas confirmés de COVID-19 sera dorénavant de 10 jours plutôt que 14 au Québec, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

Cette décision a été prise, selon le ministère, «en raison du développement des connaissances sur la transmission et la durée de contagiosité de la COVID-19», en concertation avec l'Institut national de santé publique du Québec.

La levée de l'isolement est donc maintenant possible 10 jours après l'apparition des premiers symptômes ou, si la personne est asymptomatique, 10 jours après la date du test positif de la COVID-19.

Toutefois, même si la période de 10 jours est terminée depuis le début des symptômes, pour lever l'isolement, il ne faudra plus avoir de fièvre depuis au moins 48 heures et ne plus présenter de symptômes, sauf la toux et la perte de l'odorat, qui peuvent durer plus longtemps.

Par ailleurs, les contacts des cas qui sont eux-mêmes en isolement devront respecter une période de 14 jours, afin de surveiller l'apparition de symptômes compatibles avec la COVID-19

Cette révision de la durée d'isolement s'applique uniquement aux cas confirmés qui sont en isolement à domicile et dont la maladie est considérée comme légère ou modérée, note le ministère.

Les personnes immunosupprimées et les personnes qui ont été hospitalisées aux soins intensifs en raison de la COVID-19 devront toujours s'isoler pendant une période de 21 jours ou plus.

À Ottawa, l'un des responsables de l'agence fédérale de santé publique a peiné à expliquer pourquoi une personne qui a souffert de la COVID-19 et qui tousse encore peut mettre fin à son isolement au Québec.

«C'est une question de tolérance de risque et […] de gestion des risques», a fini par supposer Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de l'Agence de la santé publique du Canada.

«Si leur politique après 10 jours, c'est […] qu'une personne qui continue [d'avoir] quelques symptômes peut être considérée comme non contagieuse, selon leur analyse des données probantes, ça va», a-t-il ajouté.

Dr Njoo souligne que depuis un certain temps déjà, la Colombie-Britannique permet aux personnes qui ont été malades de mettre fin à leur isolement après 10 jours, et non pas 14.