Jozy Altidore (17), du Toronto FC, dribble entre le défenseur Ronald Matarrita (à gauche) et le milieu de terrain James Sands (16), de New York
Jozy Altidore (17), du Toronto FC, dribble entre le défenseur Ronald Matarrita (à gauche) et le milieu de terrain James Sands (16), de New York

La MLS reporte la reprise de son calendrier au moins jusqu’au 8 juin

Les dirigeants de la Major League Soccer (MLS) ont annoncé que la pause de ses activités en raison de la pandémie de la COVID-19 sera prolongée au moins jusqu’au 8 juin.

Le 12 mars, soit deux semaines après le début du calendrier régulier, la ligue avait décidé de suspendre ses activités pour une période de 30 jours à cause du coronavirus. Une semaine plus tard, invoquant les directives des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis, la MLS avait étendu cette trêve avec l'espoir de reprendre le collier le 10 mai.

Plus tôt cette semaine, les dirigeants du circuit nord-américain avaient reconnu qu'un retour à la mi-mai était extrêmement improbable.

Vendredi, la MLS a précisé que cette nouvelle décision entourant la reprise du calendrier a été motivée par «les plus récentes directives du gouvernement».

Entre la date de la première annonce et celle où la ligue espère maintenant voir ses joueurs de retour sur les terrains, l'Impact de Montréal aurait joué 12 matchs. Cinq de ces matchs auraient eu lieu à Montréal, incluant un premier cette saison au stade Saputo, ce samedi, contre le Dynamo de Houston.

La ligue dit continuer d'explorer des scénarios qui pourraient lui permettre de disputer une saison complète, incluant la tenue de la grande finale «en décembre ou plus tard». À l'origine, le match ultime de la MLS devait avoir lieu le 7 novembre.

Selon le commissaire Don Garber, la relance du calendrier va probablement se faire dans des stades vides. Dans une entrevue accordée à ESPN, Garber a déclaré que la ligue étudie le «concept d'un tournoi» à différents endroits avant d'amorcer la saison régulière.

La MLS dit aussi avoir entamé des discussions avec les joueurs au sujet des salaires, à cause des répercussions financières de la trêve sur la ligue.

«Comme toutes les ligues, nous discutons avec nos joueurs de changements en ce qui a trait aux compensations aux joueurs à cause des répercussions financières de la COVID-19 sur la ligue et nos équipes», a déclaré la ligue dans un communiqué, vendredi.

«Nous essayons de travailler en collaboration avec l'Association de joueurs de la MLS pour trouver une solution qui apportera une forme de filet de sécurité pour tous les joueurs, une opportunité de recevoir son plein salaire dans l'éventualité où tous les matchs sont joués avec des spectateurs et en particulier, offrir une protection aux joueurs qui se trouvent plus bas dans l'échelle salariale.»

Une porte-parole de l'Association des joueurs a refusé de commenter sur de possibles changements aux salaires des joueurs.

Selon une source au courant des négociations, mais pas autorisée à parler publiquement parce que les pourparlers demeurent de nature privée, la proposition de la ligue garantit aux joueurs 50 % de leur salaire annuel si aucun autre match n'est joué cette année.

Le pourcentage du salaire augmenterait si plus de matchs sont présentés, mais la proportion dépendrait du nombre de matchs et s'ils sont joués devant des spectateurs ou non.

Les joueurs gagnant moins de 100 000 $ ne seraient pas touchés.